FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Nos labels  Classique  Carus-Verlag  CAR83175
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Hasse : Requiem en mi bémol - Miserere en ré mineur. Rademann.
Diapason de février 2006
Critique de Jean-Luc Macia
Page n° 87
Format : 1 CD
Durée totale : 01:05:04
Prise de son : Stereo

Label : Carus
Référence : CAR83175
EAN : 4009350831759
Code Prix : DM021B

Année d'édition : 2005
Date de sortie : 28/04/2006

Genre : Classique
Johann Adolf Hasse (1699-1783)
Requiem en mi bémol majeur
Miserere en ré mineur

Simona Houda-Saturová, soprano
Britta Schwarz, alto
Eric Stokloßa, ténor
Gotthold Schwarz, basse
Dresdner Kammerchor
Dresdner Barockorchester
Hans-Christoph Rademann, direction

« Il faut absolument connaître ce Requiem que Hans-Christoph Rademann dirige avec force et énergie : c’est l’un des plus beaux composés avant celui de Mozart. » (Xavier de Gaulle - Classica-Répertoire)

Bis repetita chez Carus, enfin pas tout à fait : même compositeur, même interprètes, même programme sauf l'opus et la tonalité. Un second Requiem de Johann Adolf Hasse en mi bémol majeur datant de sa maturité et dont c 'est le premier enregistrement, complété d'un autre Miserere (en ré mineur). Le tout dirigé par Hans-Christoph Rademann et ses ensembles habituels: le chœur et l'orchestre de Dresde. Deux œuvres sombres restées dans l'ombre de leur jumelles, plus spectaculaires et représentatives du compositeur. A la suite de la mort subite de l'héritier au trône, Hasse devait quitter définitivement Dresde détruit par la guerre. D'emblée, l'atmosphère chambriste et recueillie du « Requiem Aeternam » s'en ressent. Le noyau de l'œuvre du Dies Irae à l' étonnant Lacrimosa (Mozart l'aurait-il entendu?) exprime même dans une violence diffuse (la fugue du « Dona eis requiem ») une même volonté de paix consolatrice. Les arias sont moins décoratifs et empreints véritablement du sens du texte. Le Miserere en ré mineur profite du même contexte de création (pour l'Ospedale de Venise et d'après le psaume 50) que celui en ut. Six numéros confiés plutôt aux solistes qu'au chœur qui valent surtout pour l'expressivité emphatique des arias (le fastueux « Benigne fac domine » pour soprano colorature). Rademann est une fois de plus exemplaire de droiture et d'engagement pour révéler avec ses chanteurs l'humble humanité de ces deux très belles pages. (Jérôme Angouillant)

Les deux compositions réunies sur ce CD sont dédiées à deux situations différentes de deuil ou de recueillement intime. Elles témoignent toutes deux de la grande qualité et de l’étendue stylistique que le compositeur s’imposait. Le Miserere en ré mineur, probablement une œuvre de jeunesse, fut composé pour l’orphelinat vénitien “Ospedale degl'Incurabili“, où les pensionnaires féminines, grâce à un enseignement musical de qualité et des Maîtres de Chapelle renommés, offraient à un public nombreux des représentations de haut niveau et pouvaient ainsi subvenir à leurs besoins. La pratique musicale concertante et sacrée des quatre grands orphelinats de Venise se trouvait d’ailleurs, même en Italie, à un niveau sans concurrence. Le Requiem en mi bémol majeur de Hasse est l’œuvre d’adieu du maître à la fin de son activité à Dresde, dont la grande Chapelle de la Cour jouissait également d’un niveau d’exception. Hans-Christoph Rademann, le Chœur de chambre de Dresde et l’Orchestre baroque de Dresde se sont donné pour mission de réaliser des interprétations exemplaires de la musique de la Cour de Dresde. Pari tenu pour cet enregistrement sur CD, en coopération avec la DeutschlandradioKultur. (Pierre-Yves Lascar)

Vers le milieu du XVIIe siècle, Johann Adolf Hasse était l’un des plus célèbres compositeurs d’Europe. Haydn en fera les louanges et le jeune Mozart le prendra pour modèle. Avec le déclin des livrets de Metastase et de l’opéra seria, dont Hasse était l’un des représentants majeurs, non seulement ses opéras, mais aussi sa production pour église, ses cantates profane, sa musique instrumentale et ses nombreux concertos, tombèrent peu à peu dans l’oubli. Ces enregistrements rendent justice à un compositeur important du 18e siècle dont l’œuvre mérite toute autant d’attention que celui de ses contemporains bien plus connus de nos jours.

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Haydn : Missa Cellensis. Teuscher, Schäfer, Immerseel.
Haydn : Missa Cellensis. Teuscher, Schäfer, Immerseel.

Vasks : Quatuors à cordes n° 2 et 5. Quatuor Spikeru.
Vasks : Quatuors à cordes n° 2 et 5. Quatuor Spikeru.

Ligeti : Lux aeterna
Ligeti : Lux aeterna


Torri - D'Eve : Messes
Torri - D'Eve : Messes


Haendel : Solomon. Mead, Labelle, Slattery, McGegan
Haendel : Solomon. Mead, Labelle, Slattery, McGegan


Carl Maria von Weber : Intégrale des ouvertures. Griffiths.
Carl Maria von Weber : Intégrale des ouvertures. Griffiths.


The Three Ravens. Folksongs. Deller, Dupré.
The Three Ravens. Folksongs. Deller, Dupré.


Zelenka : De Profundis - Requiem. Il Fondamento, Dombrecht.
Zelenka : De Profundis - Requiem. Il Fondamento, Dombrecht.


Steve Martland : Anthology.
Steve Martland : Anthology.


Christopher Tarnow : Sonates pour thérémine. Eyck, Tarnow.
Christopher Tarnow : Sonates pour thérémine. Eyck, Tarnow.


Heinrich Schütz : Musique chorale sacrée 1648
Heinrich Schütz : Musique chorale sacrée 1648


Bach : Osteroratorium. C.P.E. Bach : Danket dem Herrn. Bernius.
Bach : Osteroratorium. C.P.E. Bach : Danket dem Herrn. Bernius.


Hans Abrahamsen : Zählen und Erzählen
Hans Abrahamsen : Zählen und Erzählen


Messiaen : Eclairs sur l'Au-Delà… Metzmacher.
Messiaen : Eclairs sur l'Au-Delà… Metzmacher.


Bloch : Schelomo - Avodath Hakodesh
Bloch : Schelomo - Avodath Hakodesh


Brahms : Un Requiem allemand. Bernius.
Brahms : Un Requiem allemand. Bernius.


Pilati : Suite - Bagatelle. Nesi, Vitello.
Pilati : Suite - Bagatelle. Nesi, Vitello.


Pohle : Musique sacrée
Pohle : Musique sacrée

Commander ce produit

15,72 €
Prix catalogue : 22,46 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°55 - 12/2017
ClicMag n°55 - 12/2017
Infos label
Carus
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.