FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Nos labels  Classique  Carus-Verlag  CAR83457
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Graupner : Wo gehet Jesus hin. Cantates de la Passion. Beuerle.
Diapason de octobre 2012
Critique de Jean-Luc Macia
Page n° 90
Format : 1 CD
Durée totale : 01:10:46

Enregistrement : 09-12/03/2011
Lieu : Müllheim
Pays : Allemagne
Prise de son : Eglise / Stereo

Label : Carus
Référence : CAR83457
EAN : 4009350834576
Code Prix : DM021A

Année d'édition : 2012
Date de sortie : 07/03/2012

Genre : Classique
Christoph Graupner (1767-1836)
Wir wissen, dass Trübsal Geduld bringet GWV 1121/44, Cantate pour le Dimanche de Carême (1744)
Dictum, Wir wissen, dass Trübsal Geduld bringet
Recitativo, Ein Kind der Finsternus
Duetto, Ach Jesu, lass Dich mein’ erbarmen!
Choral, Ich weiß, Du hast meiner noch nicht vergessen
Recitativo, So gehen Gläubige den Heiland an
Aria, Herr, ich schreie! Willst Du schweigen?
Choral, Es hat kein Unglück je so lang gewähret

Wo gehet Jesus hin? GWV 1119/39,
Accompagnato, Wo gehet Jesus hin?
Coro, Ach, saurer Gang
Choral
Herzliebster Jesu, was hast Du verbrochen
Recitativo, Das Fleisch ist leider blind
Aria, Jesu, öffne mir die Augen
Recitativo, Der Geist hat alle Willigkeit in dieser Zeit
Choral, Dies alles, ob’s für schlecht zwar ist zu schätzen

Freund, warum bist Du kommen? GWV 1122/41
Dictum, Freund, warum bist Du kommen?
Recitativo accompagnato, Ach Jesu, wie so wehe
Aria, Aller Jammer, alle Plagen
Recitativo, Ihr, die ihr euch nach Christo nennt
Aria, Der Herr ist true
Recitativo accompagnato, Ihr Freunde Jesu, wacht
Choral, Herr, lass Dein bitter Leiden

Mein Gott! Mein Gott! Warum hast Du mich verlassen? GWV 1127/31
Dictum, Mein Gott! Mein Gott! Warum hast Du mich verlassen?
Recitativo, Ach große Not, ach schwere Klage!
Aria, Gott will den einz’gen Sohn verlassen
Choral, Nun, was du, Herr, erduldet
Recitativo, Ich weiß, o Jesu, all Dein Leiden
Aria, Stirb, mein Herz, dem eitlen Wesen
Recitativo, Verlass die Welt
Choral, Erscheine mir zum Schilde


Sonja Bühler, soprano
Felicitas Fuchs, soprano
Gunhild Lang-Alsvik, soprano
Barbara Ostertag, alto
Julien Freymuth, contre-ténor
Michael Feyfar, ténor
Markus Flaig, basse
Chœur Anton-Webern de Fribourg
Ensemble Concerto Grosso
Hans Michael Beuerle, direction

Considéré par Johann Kuhnau comme l'un de ses plus brillants élèves, Graupner aurait dû en toute logique lui succéder comme cantor à l'Eglise Saint-Thomas de Leipzig si le landgrave de Hesse-Darmstadt n'avait mis tant d'entêtement à le retenir à sa cour. Durant presque un demi-siècle, le fidèle maître de chapelle livrera sa cantate dominicale hebdomadaire. Le total de 1418 cantates est peut-être inférieur à la réalité... Les quatre retenues pour cet enregistrement sont des cantates de la Passion. Par ses proportions et la nature de ses textes, ce genre diffère de la Passion-oratorio dont la Saint-Jean et la Saint-Matthieu de Bach sont les réalisations les plus notables. Abandonnant la «mise en scène» de l'arrestation, du jugement et de la condamnation de Jésus s'appuyant sur la narration de l'évangéliste, les textes se focalisent sur la crucifixion et ce qu'elle fait naître d'interrogations et de réflexions. Leur démarche plus contemplative et intimiste rappelle parfois le Stabat Mater mais leurs approfondissements dépassant l'affliction ont une dimension volontairement positive («aucun malheur ne dure éternellement» dit le choral conclusif de Wir wissen) apparentée à l'Aufklärung. Le librettiste «attitré» des cantates de Graupner était le père de Georg Christoph Lichtenberg, célèbre écrivain rattaché à ce courant de pensée, équivalent allemand des Lumières. Der tod Jesu (1755) de Carl Heinrich Graun sera la seule cantate de la Passion dont le succès perdurera au-delà du XVIIIe siècle. Moins immédiatement séduisantes mais plus contrastées que le chef d'œuvre de l'Ecole de Berlin, les cantates de Graupner composées une quinzaine d'années auparavant tirent leur force expressive des harmonies mouvantes, audacieuses, parfois poignantes des chœurs et de la sensibilité nuancée des arias éloignée du style opératique italianisant de Graun. Ces cantates contribuèrent sans doute à faire évoluer la Passion vers la gravité et l'intériorité des œuvres de Carl Philipp Emanuel Bach. (Pascal Edeline)

Christoph Graupner (1683-1760) avait pris comme disposition testamentaire que toutes ses œuvres devaient être détruites après sa mort. Fort heureusement pour les générations qui l'ont suivi, sa dernière volonté n'a pas été réalisée, et son testament musical se trouve aujourd'hui dans la bibliothèque de la Hofkapelle de Darmstadt. L'immense œuvre vocal de Graupner n'a été que peu enregistré jusqu'à présent, et c'est avec des œuvres baroques divertissantes et encore jamais enregistrées que le Anton-Webern-Chor de Freiburg ainsi que l'Ensemble Concerto Grosso sous la direction de Hans Michael Beuerle ont choisi de se faire connaître. Un programme comprenant quatre cantates pour la Passion a été composé parmi les innombrables cantates de Graupner (1414 cantates sacrées groupées en 46 volumes annuels.) (Editeur)

In his testament, Christoph Graupner (1683–1760) decreed that every single one of his compositions should be destroyed after his death. It is quite unimaginable that the composer’s last will should have been carried out! Fortunately, posterity preserved the musical memorial, and so today we find his musical legacy in the library of the ‘Darmstädter Hofkapelle’. To date, very little of Graupner’s extensive vocal oeuvre has been recorded, and thus the Anton-Webern-Chor Freiburg together with the Ensemble Concerto Grosso conducted by Hans Michael Beuerle present imaginative baroque vocal music recorded for the first time. A program of four passion cantatas was selected from the enormous body of Graupner cantatas – altogether 1414 sacred cantatas grouped in 46 annual cantata volumes are extant!

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Antoine de Févin : Missa Ave Maria - Missa Salve sancta parens. The Brabant Ensemble, Rice.
Antoine de Févin : Missa Ave Maria - Missa Salve sancta parens. The Brabant Ensemble, Rice.

Kuhnau : Biblische Sonaten. Caldara.
Kuhnau : Biblische Sonaten. Caldara.

Schütz : Symphoniae Sacrae I. Weser-Renaissance, Cordes.
Schütz : Symphoniae Sacrae I. Weser-Renaissance, Cordes.


C.P.E. Bach : Sonates Württemberg. Esfahani.
C.P.E. Bach : Sonates Württemberg. Esfahani.


Zelenka : Les lamentations de Jérémie. Guillon, Johannsen, Kral, Semeradova.
Zelenka : Les lamentations de Jérémie. Guillon, Johannsen, Kral, Semeradova.


Christoph Graupner : Cantates pour voix seule et en dialogue. Werneburg, Wörner, Lutz.
Christoph Graupner : Cantates pour voix seule et en dialogue. Werneburg, Wörner, Lutz.


Heinrich Schütz : Passion selon Saint Luc - Les sept dernières paroles du Christ. Rademann.
Heinrich Schütz : Passion selon Saint Luc - Les sept dernières paroles du Christ. Rademann.


Josef Holbrooke : Concerto pour violon - Poèmes symphoniques. Ingolfsson, Griffiths.
Josef Holbrooke : Concerto pour violon - Poèmes symphoniques. Ingolfsson, Griffiths.


Zelenka : Missa Dei Patris. Bernius.
Zelenka : Missa Dei Patris. Bernius.


Enjott Schneider : China Meets Europe. Kasarova, Wie, Li.
Enjott Schneider : China Meets Europe. Kasarova, Wie, Li.


Ignaz von Beecke : Concertos pour piano. Veljkovic, Moesus.
Ignaz von Beecke : Concertos pour piano. Veljkovic, Moesus.


Lachenmann : Double, Schreiben. Cambreling, Hermann.
Lachenmann : Double, Schreiben. Cambreling, Hermann.


Graupner : Concerto pour vents. Antichi Strumenti.
Graupner : Concerto pour vents. Antichi Strumenti.


Des Prés : Se congie prens. Chansons profanes. Musica Nova, Kandel.
Des Prés : Se congie prens. Chansons profanes. Musica Nova, Kandel.


Mendelssohn : L'œuvre chorale sacré. Bernius.
Mendelssohn : L'œuvre chorale sacré. Bernius.


Alma Mahler : Lieder und Gesänge. Kroeger, Lonero.
Alma Mahler : Lieder und Gesänge. Kroeger, Lonero.


Noël à Dresde. Œuvres chorales. Flämig, Grünert.
Noël à Dresde. Œuvres chorales. Flämig, Grünert.


Gottfried August Homilius : Passion selon Saint Marc. Mauch, Mammel, Näf.
Gottfried August Homilius : Passion selon Saint Marc. Mauch, Mammel, Näf.

Commander ce produit

15,36 €
Prix catalogue : 21,95 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°67 - 01/2019
ClicMag n°67 - 01/2019
Infos label
Carus
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.