FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Petits prix  CPO555048
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Giovanni Paolo Colonna : Lamentations de la Semaine Sainte. Fornero.
Diapason de décembre 2017
Page n° 90
Format : 1 CD
Durée totale : 01:20:02

Enregistrement : 23-27/02/2015
Lieu : Turin
Pays : Italie
Prise de son : Stereo

Label : CPO
Référence : CPO555048
EAN : 0761203504824
Code Prix : DM014A

Année d'édition : 2017
Date de sortie : 06/09/2017

Genre : Classique
Giovanni Paolo Colonna (1637-1695)
Lamentations de la Semaine Sainte

I Musici di Santa Pelagia
Francesca Cassinari, soprano
Annalisa Mazzoni, contralto
Matteo Bellotto, basse
Marta Graziolino, harpe
Simone Vallerotonda, luth
Marco Testori, violoncelle
Maurizio Fornero, clavecin, orgue, direction

Les « Lamentazioni » italiennes constituent la préfiguration saisissante des « Leçons des ténèbres », genre apparu plus tard en France, et dont M.A. Charpentier et F. Couperin furent les plus remarquables illustrateurs. Destinées aux offices des mercredi, jeudi et vendredi saints, ces lamentations (3 par jour soit 9 au total) sont écrites sur la traduction latine de passages des Lamentations de Jérémie. Œuvres à visée pénitentielle, elles évoquent les maux subis par Israël à cause de ses désobéissances à Dieu, et appellent Jérusalem à la repentance, comme le signifie l’identique dernier verset de chaque lamentation chantée sur une musique à chaque fois différente. Destinées à une voix avec accompagnement de basse continue, elles s'ouvrent toutes sur la cantillation mélismatique d'une lettre de l'alphabet hébreu — sorte d'initiale enluminée d'un livre ancien. Colonna, organiste, maître de chapelle et compositeur de musique d'église, fit essentiellement carrière à Bologne — sa ville natale. Ces Lamentazioni de 1689 sont un chef-d’œuvre, où l'influence du maître Carissimi est transcendée par un art qui rend sublimement l'aspect paradoxal de cette musique austère et déliée, tendue et sophistiquée, claire et obscure, lyrique et dramatique, alliant virtuosité, diminutions, chromatismes, à un traitement syllabique de la déclamation. Les interprètes font le choix judicieux d'une reconstitution d’office : le chant grégorien s’intercale, comme à l’époque, entre les pièces, ce qui fait respirer naturellement l'œuvre, et reproduit à une échelle supérieure les contrastes déjà inhérents à chaque lamentation. Diction claire, voix agiles, usant de la couleur avec une grande subtilité et rendant le détail sans jamais tomber — comme on l'entend souvent dans ce type de répertoire— dans l'afféterie. L'accompagnement instrumental et la direction de Maurizio Fornero, musicien accompli et apprécié dans de nombreux festivals internationaux sont un modèle de précision, d'équilibre. Un enregistrement incontournable. (Bertrand Abraham)

The initial years of the seventeenth century witnessed an extraordinary musical development owing in large part to the achievements of Italian composers. A decided advance occurred in the city of Bologna, where a group of brilliant composers open to stylistic innovations had gathered at the Basilica di San Petronio. In 1666, thanks to the initiative of the nobleman Vincenzo Maria Carrati, the Accademia Filarmonica was added to this vibrant musical panorama. During the second half of the eighteenth century, under Padre Giovanni Battista Martini, the Accademia would go on to experience its most glorious phase. From the very beginning this new institution could count on the participation of some prominent musicians active in Modena and Bologna. They included Giovanni Paolo Colonna, who had become acquainted with the famous Giacomo Carissimi in Rome. Carissimi introduced him to the resources of the sacred oratorio and offered him the organist’s post at the Chiesa di Sant’Apollinare. The Sacre lamentationi della Settimana Santa op. 9 shows how Colonna was able to generate the highest expressive power even with modest musical means. The intensive dramatic character rendered audible in this work moves listeners even today with its powerful contrasts between light and darkness – even with the simple means of a voice part and the basso continuo.

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Franz Krommer : Symphonies n° 4, 5 et 7. Griffiths.
Franz Krommer : Symphonies n° 4, 5 et 7. Griffiths.

Karl Millöcker : Valses, Marches, Polkas. Simonis.
Karl Millöcker : Valses, Marches, Polkas. Simonis.

Christophe Pantillon : Paroles de violoncelle.
Christophe Pantillon : Paroles de violoncelle.


Luciano Berio : Un Re in Ascolto
Luciano Berio : Un Re in Ascolto


Johann Gottlieb et Carl Heinrich Graun : Trios pour violon ou alto et clavier. Les Amis de Philippe.
Johann Gottlieb et Carl Heinrich Graun : Trios pour violon ou alto et clavier. Les Amis de Philippe.


Sigmund von Hausegger : Œuvres symphoniques, vol. 3. Hermus.
Sigmund von Hausegger : Œuvres symphoniques, vol. 3. Hermus.


Vivaldi : Intégrale de la musique sacrée. King.
Vivaldi : Intégrale de la musique sacrée. King.


Johann Schelle : Cantates de Noël. Kölner Akademie, Willens.
Johann Schelle : Cantates de Noël. Kölner Akademie, Willens.


Bartók : Mikrokosmos 5 et autres œuvres pour piano. Tiberghien.
Bartók : Mikrokosmos 5 et autres œuvres pour piano. Tiberghien.


Lehár : Die Juxheirat, opérette. Ernst, Boog, Taruntsov, Kaimbacher, Burkert.
Lehár : Die Juxheirat, opérette. Ernst, Boog, Taruntsov, Kaimbacher, Burkert.


Mieczyslaw Weinberg : Œuvres pour flûte. Styczen, Rajski.
Mieczyslaw Weinberg : Œuvres pour flûte. Styczen, Rajski.


Vivaldi : Concertos pour luth & mandoline (30 ans Hyperion). O'Dette.
Vivaldi : Concertos pour luth & mandoline (30 ans Hyperion). O'Dette.


Leonard Bernstein, vol. 1 : Sibelius, Beethoven, Haydn, Debussy et Bernstein.
Leonard Bernstein, vol. 1 : Sibelius, Beethoven, Haydn, Debussy et Bernstein.


Joao Vaz : L'orgue historique portugais.
Joao Vaz : L'orgue historique portugais.


Francesco Durante : Concertos pour cordes. Ensemble Imaginaire, Corrieri.
Francesco Durante : Concertos pour cordes. Ensemble Imaginaire, Corrieri.


Max Reger : Préludes, fugues et chaconne pour violon seul, op. 117. Eggebrecht.
Max Reger : Préludes, fugues et chaconne pour violon seul, op. 117. Eggebrecht.


Schubert : Intégrale de l'œuvre pour violon et piano. Zukerman, Neikrug.
Schubert : Intégrale de l'œuvre pour violon et piano. Zukerman, Neikrug.


Philipp Schoendorff : Intégrale de l'œuvre. Enzemble Cinquecento.
Philipp Schoendorff : Intégrale de l'œuvre. Enzemble Cinquecento.

Commander ce produit

10,32 €
Prix catalogue : 14,75 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°56 - 01/2018
ClicMag n°56 - 01/2018
Infos label
CPO
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.