FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Lyrique  CPO777812
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Franz Lachner : Catharina Cornaro, opéra. Kaiser, Kirch, Peter, Pauly, Tschelebiew, Weikert.
5 de Diapason
Diapason de octobre 2018
Critique de Didier Van Moere
Page n° 103
Format : 2 CD
Durée totale : 02:31:58

Enregistrement : 14/10/2012
Lieu : München
Pays : Allemagne
Prise de son : Live / Stereo

Label : CPO
Référence : CPO777812
EAN : 0761203781225
Code Prix : DM037A

Année d'édition : 2018
Date de sortie : 04/07/2018

Genre : Classique
Franz Lachner (1803-1890)
Catharina Cornaro, tragédie-opéra avec ballet en 4 actes

Kristian Kaiser, soprano (Catharina Cornaro)
Daniel Kirch, ténor (Marco Venero)
Mauro Peter, ténor (Jakob II. Von Lusignan)
Simon Pauly, baryton (Andrea Cornaro)
Christian Tschelebiew, basse-baryton (Onofrio)
Chor des Bayerischen Rundfunks
Münchner Rundfunkorchester
Ralf Weikert, direction

Quelle renaissance pour la belle vénitienne sacrifiée sur l’autel de la politique ! Hier Véronique Gens ressuscitait avec brio celle d’Halévy, héroïne de sa « Reine de Chypre », aujourd’hui Kristiane Kaiser donne toute ses chances à celle qu’imagina Franz Lachner trois années avant Gaetano Donizetti. Parvient-elle vraiment à imposer le personnage sacrificiel campé par le compositeur bavarois ? Oui, surtout si l’on songe qu’elle remplaçait au débotté Michaela Kaune, initialement pressentie ; voix altière, mots certes un peu froids, beaucoup de style et Lachner en réclame : celui qui collabora avec Cherubini sait ce que théâtre signifie, il écrit dramatique à souhait et ne ménage guère ses chanteurs. Les finales spectaculaires disent assez qu’il vise plutôt Paris que l’Italie, mais le sujet lui ayant été « volé » par Halévy, sa « Catharina » restera en Allemagne, connaissant une fortune modeste, injustice que répare à propos cette captation de la résurrection munichoise du 14 octobre 2012. Magnifique, le Lusignan de Mauro Peter commanderait pour lui seul de connaître l’enregistrement s’il n’avait si peu à chanter, hélas ! et Daniel Kirsch saisit la vocalité si singulière de Marco Venero qui hésite entre Mozart et Weber, double troublant parfois du Lohengrin wagnérien. Malgré ses facilités - écriture vocale convenue, tableaux pseudo pittoresques où l’orchestre ne brille guère par son invention (la battue sans imagination de Ralf Weikert y est peut-être pour quelque chose) - l’ouvrage s’écoute sans lasser, et plaide pour une réévaluation du catalogue lyrique restreint d’un auteur qui se voua d’abord au concert et à la chambre. Wagner l’aurait-il étrillé en pure perte ? Qui sait, demain CPO nous offrira peut-être son autre opéra « italien », Benvenuto Cellini. (Jean-Charles Hoffelé)

Nommé premier General Musik Direktor à Munich par Maximilien II, Lachner fit une carrière de chef, amenant sa formation au meilleur niveau, et de compositeur relativement oublié aujourd’hui. Catharina Cornaro, enregistré ici en première mondiale en 2012 mais publié seulement maintenant, s’affiche comme l’un des rares Grands Opéras allemands dont Lachner fut l’ardent défendeur. Reposant sur le même livret de Jules-Henry Vernois que la Reine de Chypre d’Halévy (autre Grand Opéra à la française), les deux œuvres furent créées à quelques jours d’intervalle en Décembre 1841. Rappelant dans les pages orchestrales et surtout chorales son aîné Carl-Maria Weber, l’ouvrage nous réserve son lot d’airs et de duos joliment tournés bien que d’une forme très classique. La distribution réunie nous permet de découvrir la jolie voix de la soprano Kristiane Kaiser ainsi que le ténor Daniel Kirch qui, depuis, s’est imposé dans les rôles lourds de Tristan, Lohengrin et Siegfried. Bien entourés par Mauro Peter et Simon Pauly d’une grande justesse de caractérisation, on regrettera seulement le baryton-basse de Christian Tschelebiew un peu limite dans le haut de sa tessiture. Ralf Weikert mène avec conviction le Rundfunkorchester révélant, malgré une prise de son un peu terne, un joyau oublié. (Thierry Jacques Collet)

At a time when the majority of German composers turned from the opera to the singspiel and its considerably smaller dimensions, Franz Lachner continued the tradition of the grand historical opera with Catharina Cornaro. Lachner’s once so very successful opera, last performed in Munich in 1903, was forgotten for many decades, but a few years ago the editor Volker Tosta of Stuttgart prepared a new edition of this work, its first published version, especially for the concert performance by the Munich Radio Orchestra. The action of the tragic opera is based on the true-life story of the Queen of Cyprus. Political intrigues and great passions distinguish the plot. It is difficult to believe that this musically so very appealing work, which captivated the audience at Munich’s Prince Regent Theater already with its highly atmospheric overture during the performance on which this CD is based, ever could be forgotten. »With this opera the German school has been enriched with a dramatic work that has to be counted as one of the most genial and magnificent of the works belonging to it.« This is what the Allgemeine Musikalische Zeitung wrote after the premiere, and Max Zenger’s Geschichte der Münchner Oper of 1923 documents the pathbreaking effect of this opera when it states that Catharina Cornaro had »quite literally become Munich’s hallmark, like the two towers of the Cathedral of Our Lady.«

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Ludomir Rozycki : Concertos pour piano n° 1 et 2. Plowright, Borowicz.
Ludomir Rozycki : Concertos pour piano n° 1 et 2. Plowright, Borowicz.

Ralph Kirkpatrick joue Scarlatti : Sonates pour clavecin.
Ralph Kirkpatrick joue Scarlatti : Sonates pour clavecin.

Magdalena Kozena chante Cole Porter.
Magdalena Kozena chante Cole Porter.


J.C. Bach : Six Sonates, op. 16. Salzburger Hofmusik.
J.C. Bach : Six Sonates, op. 16. Salzburger Hofmusik.


I Musici : Les enregistrements Columbia, 1953-1954.
I Musici : Les enregistrements Columbia, 1953-1954.


Khachaturian, Penderecki : Concertos pour violoncelle. Siranossian, Klocek.
Khachaturian, Penderecki : Concertos pour violoncelle. Siranossian, Klocek.


Telemann : Canons mélodieux et fantaisies. Ensemble Elysium.
Telemann : Canons mélodieux et fantaisies. Ensemble Elysium.


Yuri Falik : Quatuors à cordes n° 3-6. Quatuor Taneiev.
Yuri Falik : Quatuors à cordes n° 3-6. Quatuor Taneiev.


Grisey : Les Chants de l'Amour. Nussbaum, Pomárico.
Grisey : Les Chants de l'Amour. Nussbaum, Pomárico.


José Arriola : Œuvres orchestrales. Zumalave.
José Arriola : Œuvres orchestrales. Zumalave.


Henri Mulet : Intégrale de l'œuvre pour orgue. Flamme.
Henri Mulet : Intégrale de l'œuvre pour orgue. Flamme.


Haendel : Israël en Egypte, oratorio. Bourvé, Winter, Wey, Speck.
Haendel : Israël en Egypte, oratorio. Bourvé, Winter, Wey, Speck.


Eugène Reuchsel : La Vie du Christ - Bouquet de France. Nieminski.
Eugène Reuchsel : La Vie du Christ - Bouquet de France. Nieminski.


Christian thielemann dirige Bruckner : Symphonie n° 5.
Christian thielemann dirige Bruckner : Symphonie n° 5.


Prokofiev : Concerto violon n° 1 - Symphonie n° 3 - Chout - Rêves. Repin, Callow, Lazarev.
Prokofiev : Concerto violon n° 1 - Symphonie n° 3 - Chout - Rêves. Repin, Callow, Lazarev.


François Devienne : Six trios pour flûte, alto et violoncelle. Ligas, Rea, Atzeni.
François Devienne : Six trios pour flûte, alto et violoncelle. Ligas, Rea, Atzeni.


Leonid Sabaneïev : Intégrale de l'œuvre pour piano, vol. 2. Schäfer.
Leonid Sabaneïev : Intégrale de l'œuvre pour piano, vol. 2. Schäfer.


Zelenka, Tuma : Œuvres sacrées. Collegium 1704, Luks.
Zelenka, Tuma : Œuvres sacrées. Collegium 1704, Luks.

Commander ce produit

26,88 €
Prix catalogue : 38,41 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°67 - 01/2019
ClicMag n°67 - 01/2019
Infos label
CPO
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.