FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Contemporain  WER5118
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Enjott Schneider : Magic of Irreality. Isolde & Tristan - Dreamdancers. Yan, Yang, Sauter, Nakariakov, Lande.
Format : 1 CD
Durée totale : 00:59:35

Enregistrement : 2017
Lieu : Krasnoayrsk/Saint-Pétersbourg
Pays : Russie
Prise de son : Stereo

Label : Wergo
Référence : WER5118
EAN : 4010228511826
Code Prix : DM021A

Année d'édition : 2018
Date de sortie : 04/07/2018

Genre : Classique
Enjott Schneider (1950-)
Isolde & Tristan, double concerto pour erhu, violoncelle et orchestre
Dreamdancers, concerto pour trompette piccolo, bugle et orchestre

Jiemin Yan, erhu
Wen-Sinn Yang, violoncelle
Otto Sauter, trompette piccolo
Sergei Nakariakov, bugle
Orchestre Symphonique d'Etat de Sibérie
Vladimir Lande, direction

Une fois de plus programme à triple détente concocté par le compositeur allemand Enjott Schneider qui nous introduit dans l'univers nébuleux de la physique quantique par le biais de deux nouvelles productions. Deux doubles concertos basés sur des combinaisons contradictoires aussi bien sémantiques qu'instrumentales destinées à nous faire « perdre oreille » et nous plonger dans la confusion, l'indéfini, le néant. Dans Isolde-Tristan (2014), Schneider reprend, en inversant les termes, l'histoire bien connue. Il utilise ingénieusement les timbres opposés de deux instruments un "ehru" (Découvert lors d'un séjour en Chine) personnifiant Isolde et un violoncelle ici associé à Tristan. Citations wagnériennes et combinatoire harmonique entre diatonique, modal (Traditionnel chinois) et chromatisme, l’œuvre mixe ces divers ingrédients pour former un brouet musical en cinq mouvements aussi digeste qu'un plat de légumes vapeur. Comprenez, elle illustre parfaitement le style émollient du compositeur. Dreamdancers est une page plus festive bien qu'elle émane d'une réflexion sur la physiologie du cerveau. Schneider pratique la technique chère aux plasticiens surréalistes (Cités abondamment dans la notice) du collage pour explorer la frontière entre veille et sommeil, là où tout est possible. Le recours à la trompette piccolo et au cor participe de cette dimension onirique et no-limite recherchée par Schneider. A l'écoute cette manière, visionnaire certes, mais le plus souvent illustrative reste toujours en deçà du projet intellectuel. Le compositeur allemand va finir par nous convaincre que trop d'intentionnalité nuit au message musical. Pour exemple, écoutez le final de Dreamdancer au teasing pompeusement intitulé « Tanzente Kolibris an den Pforten der Hölle ». Convaincu ? (Jérôme Angouillant)

Visions and illusions, dreams and hallucinations were the inspiration for Enjott Schneider’s surreal sound images: the current CD recording collects two double concertos by the Munich composer, both of which use unconventional combinations of solo instruments to make poetic contradictions audible. In “Isolde & Tristan” (2014), Erhu virtuoso Jiemin Yan as a fairy tale princess and cellist Wen-Sinn Yang as her hero and counterpart Richard Wagner interact in a far Eastern context. The fluid Asian timbre of the traditional Chinese instrument merges with the chromaticism of Late-Romantic Western music; original quotations from Wagner meet slowwaltzes and Irish diatonic melodies. “Dreamdancers” (2016) explores the surreal worlds of the night. Sergei Nakariakov on Flugelhorn and Otto Sauter on Piccolo Trumpet play together in a collage-like manner characterized by leaps in time and superimposed tempos. They combine spectacular staccato technique with dizzying high notes to create a weightless dream full of feeling and beyond all reason.

.  Ecrire une critique
Commander ce produit

15,36 €
13,06 €
Prix catalogue : 21,95 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°61 - 06/2018
ClicMag n°61 - 06/2018
Infos label
Wergo
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.