FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Nos labels  Classique  Hänssler Classic  HAN98060
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Enescu : Intégrale de l'œuvre pour piano seul. Stirbat.
Format : 3 CD
Durée totale : 03:21:19

Enregistrement : 2010-2015
Lieu : Vienne
Pays : Autriche
Prise de son : Stereo

Label : Haenssler Classic
Référence : HAN98060
EAN : 4010276028017
Code Prix : DM022A

Année d'édition : 2015
Date de sortie : 28/10/2015

Genre : Classique
George Enescu (1881-1955)
Suite en sol mineur "dans le style ancien", op. 3 n° 1
Prélude et scherzo en fa dièse mineur
Barcarolle en si bémol majeur
La Fileuse, en ré majeur
Impromptu en la bémol majeur
Regrets, en sol bémol majeur
Prélude et fugue en do mineur
Suite en ré majeur "Des cloches sonores", op. 10 n° 2
Nocturne en ré bémol majeur
Pièces Impromptues, op. 18
Sonatensatz en fa dièse mineur
Pièces sur le nom de Fauré
Sonate en fa dièse mineur, op. 24 n° 1
Sonate en ré majeur, op. 24 n° 3

Raluca Stirbat, piano

Panorama des œuvres pour piano de George Enescu, ce coffret mérite une attention particulière. La jeunesse du compositeur y est d'abord représentée par des pièces « dans le style ancien ». L'Op. 3 est une relecture de Bach, émouvante et souvent précautionneuse. La barcarolle et Ies deux impromptus restent fidèles à cet élégant style polyphonique qu'Enescu peaufinera dans son plus tardif prélude et fugue (1901) où il s'avère un orfèvre en matière de broderie contrapuntique. Enescu s'amuse à revisiter les classiques : une « Fileuse » ou quelques impromptus et barcarolle qui sont plus des pochades en clins d'oeil que des imitations. La suite « Des cloches sonores » op. 10 et les pièces op. 18 renvoient aussi bien à la rhapsodie brahmsienne qu' à une veine impressionniste très française (le tout parsemé d'échos ravéliens et debussystes, influences qu'Enescu revendiquait). Le long et digressif Nocturne évoque ceux de Fauré (sur le nom duquel il composera un joli miniature). Il faut puiser dans le troisième CD pour dénicher les œuvres relevant de l'univers formel et sensible du roumain. Composées entre 1900 et 1935, les trois sonates constituent un laboratoire à la conception de l'harmonie si dense de l'opéra Oedipe et de l'architecture alambiquée des symphonies. Ambiguité modale et folklore sublimé, à la fois d'un esprit tourmenté et d'une structure très élaborée, la sonate en fa atteint « la dimension universelle d'un Bartok ou d'un Janacek » (F.R.Tranchefort). La pianiste Raluca Stirbat nous rend ces partitions proches, intimes grâce à son délicat toucher délicat et onctueux, et sa rythmique nonchalante et retenue. Ce langage musical si personnel nous semble ici d'une touchante humilité. (Jérôme Angouillant)

En 1995, Christian Petrescu bouclait la première intégrale de l’œuvre pour piano d’Enescu, incluant même les Variations pour deux pianos op. 5. On comptait alors, hors les Variations, sept opus pour le piano à deux mains. Vingt ans plus, Raluca Stirbat en enregistre….quinze ! Les archives ont parlé, l’œuvre infinie d’Enescu, immense organisme vivant, n’en finit pas de croitre dans sa postérité même. Et comment ne pas céder à ce piano-monde, où se mire une grande part de la vie d’Enescu, où son parcours créatif va du Paris de son maître Fauré à ces deux Sonates de l’Opus 24 dont la seconde est contemporaine de l’achèvement d’Œdipe, hésitant entre baroqueries et modes roumains dans un exaltant giocoso? Découverte majeure de l’album, le Mouvement de Sonate de 1912, première mouture du premier mouvement de la Sonate op. 24 n° 1 : il vous fera entrer dans le laboratoire du compositeur, la musique y est saisie encore dans la rumeur du rêve et la comparer à l’étape finale s’avère fascinant : Enescu n’en finissait pas de débrouiller son œuvre des labyrinthes du songe. S’y ajoutent des pièces de jeunesse – une Barcarolle balançant entre le modèle Fauréen et d’étranges suspensions qui seront tout le propos de la plus tardive Pièce sur le nom de Fauré où parait en une minute toute la complexité foisonnante de la pensée de l’auteur, mais également une Fileuse : derrière l’illustration résonnent des jeux d’entre-cloches qui deviendront une des signatures sonores d’ Enescu. Les sinuosités du piano impressionniste s’invitent dans les deux Impromptus, puis avec le nouveau siècle tout change. Raluca Stirbat fait alors rayonner son grand clavier- magistral pour son interprétation de la Suite op. 10 n° 2, autant par l’élan qu’elle met à la Toccata, la gorgeant de timbres, qu’au modelé si délicat de la Sarabande, qui invente des couleurs murmurées dans les pianissimos : le clavier divague, comme Enescu il s’abandonne à cette chimère de rêves. Révélation, après la Suite (1903), voici que parait un vaste Nocturne (17 minutes !), poème d’amour tristanesque pour Maruca, dont la longue rêverie développe un saisissant « parlando-rubato » : littéralement, le clavier parle ! Un chef d’œuvre. Tout comme les Pièces Impromptus op. 18 dont Enescu regrettait d’avoir perdu le manuscrit qui finit par reparaitre en 1957, deux ans après son décès. Ce cahier plein d’inventions, où les modes roumains mettent leurs polychromies, demandent une interprète d’exception tant leur écriture est complexe et leur caractère improvisé déconcertant. Comme pour tous les autres opus offert au long des trois heures vingt minutes de musique de cet album, Raluca Stirbat se révèle prodigieuse : doigts virtuoses, jeu orchestral, mais surtout derrière la compréhension intime de ces textes à la syntaxe si complexe, le sentiment qu’elle est absolument chez elle dans cet univers hors norme : écoutez le Carillon nocturne. L’entreprise est si éloquente qu’elle replace l’œuvre de piano d’Enescu au centre de la toute grande littérature écrite pour l’instrument durant l’entre deux guerres, à équidistance du concert français et des nouvelles perspectives dévoilées par Béla Bartók (Discophilia - Artalinna.com). (Jean-Charles Hoffelé)

George Enescu is mainly known as a legendary violinist; yet he was not less known as an exceptionally gifted pianist who has been admired and worshiped by his colleagues for his musicality. His expressive and elaborate compositions for piano are up to date underrepresented in the world of CD records. This gap has been closed now : The Rumanian pianist Raluca Stirbat, who is one of the most outstanding representatives of her age in the Rumanian piano generation has recorded Enesu’s complete works for piano on three CDs. And how! She shows brilliant technique together with her relating selection of rich acoustic colours as Stirbat’s complete portrait of the versatile pianist George Enescu becomes apparent. This picture is being completed by numerous premiere and world premiere recordings on CD.

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Rolle : Jauchzet dem Herrn alle Welt, Motets choisis. Göring.
Rolle : Jauchzet dem Herrn alle Welt, Motets choisis. Göring.

Beethoven : Symphonie n° 9. Schwarzkopf, Cavelti, Haefliger, Edelmann, Furtwängler. [Vinyle]
Beethoven : Symphonie n° 9. Schwarzkopf, Cavelti, Haefliger, Edelmann, Furtwängler. [Vinyle]

Lassus : Magnificat. Die Singphoniker.
Lassus : Magnificat. Die Singphoniker.


Dvorák : Musique de chambre. Trio Suk, Quatuor Panocha.
Dvorák : Musique de chambre. Trio Suk, Quatuor Panocha.


Maurizio Cazzati : Messe et psaumes, op. 36. Ensemble Voces Suaves, Pedrini.
Maurizio Cazzati : Messe et psaumes, op. 36. Ensemble Voces Suaves, Pedrini.


Bach : L'Art de la Fugue. Nosrati.
Bach : L'Art de la Fugue. Nosrati.


Augustin Hadelich joue Bartók et Mendelssohn : Concertos pour violon. Harth-Bedoya.
Augustin Hadelich joue Bartók et Mendelssohn : Concertos pour violon. Harth-Bedoya.


Bach : Sonates et Partitas pour violon. Sporcl.
Bach : Sonates et Partitas pour violon. Sporcl.


Transfigured Brahms : Transcriptions pour piano seul. Malan.
Transfigured Brahms : Transcriptions pour piano seul. Malan.


Dora Pejacevic : Intégrale de l'œuvre pour piano. Veljkovic.
Dora Pejacevic : Intégrale de l'œuvre pour piano. Veljkovic.


The Szymanowski Trip : Paris, Vienne, Moscou. Quatuor Szymanowski.
The Szymanowski Trip : Paris, Vienne, Moscou. Quatuor Szymanowski.


Isidora Zebeljan : Musique de chambre. Ilic, Dohr, Lluna, Petrovic.
Isidora Zebeljan : Musique de chambre. Ilic, Dohr, Lluna, Petrovic.


Vesselina Kasarova : Arias russes. Baleff.
Vesselina Kasarova : Arias russes. Baleff.


Hans Abrahamsen : Let me tell you. Hannigan, Nelsons.
Hans Abrahamsen : Let me tell you. Hannigan, Nelsons.


Géza Anda : The Telefunken Recordings.
Géza Anda : The Telefunken Recordings.


Sierra : Three Sinfonias
Sierra : Three Sinfonias


Katerina Englichova : Musica per arpa.
Katerina Englichova : Musica per arpa.


Chopin : Concerto pour piano n° 1. Trifonov, Rajski.
Chopin : Concerto pour piano n° 1. Trifonov, Rajski.

Commander ce produit

16,08 €
Prix catalogue : 22,98 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°60 - 05/2018
ClicMag n°60 - 05/2018
Infos label
Haenssler Classic
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.