FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Petits prix  DIAP093
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Emmanuel Chabrier : España - Joyeuse Marche - Gwendoline - La Sulamite - Pièces pour piano. Danco, Poulenc, Meyer, Paray, Argenta.
Diapason d'Or
Diapason de juin 2017
Critique de François Laurent
Page n° 85
Format : 1 CD Digipack
Durée totale : 01:19:32

Enregistrement : 1936-1958
Pays : France/Suisse/Royaume-Uni

Label : Diapason
Référence : DIAP093
EAN : 3701025805379
Code Prix : DM006B

Année d'édition : 2017

Genre : Classique
Emmanuel Chabrier (1841-1895)
España
Habanera
Bourrée fantasque
Extraits de "Dix pièces pittoresques"
Idylle
Danse villageoise
Sous-bois
Scherzo-Valse
Joyeuse Marche
Ouverture "Gwendoline"
Trois valses romantiques
Ballade des gros dindons
La Sulamite

Suzanne Danco, soprano
Pierre Bernac, baryton
Francis Poulenc, piano
Marcelle Meyer, piano
Cercle Choral Piantoni
London Symphony Orchestra
Ataulfo Argenta, direction
Detroit Symhony Orchestra
Paul Paray, direction
Orchestre de la Suisse romande
Ernest Ansermet, direction

Quelle mouche teutonne a donc piqué Emmanuel Chabrier ? En novembre 1880, à son retour d’un Tristan et Isolde à Munich, cet enragé du wagnérisme (comme ses amis Vincent d’Indy, Charles Lamoureux, Stéphane Mallarmé, etc.) démissionne de son emploi au Ministère de l’Intérieur et ne veut plus être que compositeur. Lui, un quadragénaire autodidacte, un « musicien du dimanche » ! Fréquentant certes les meilleurs salons, il taquine le piano avec Saint-Saëns, échafaude des opérettes avec Verlaine, tapisse ses murs de toiles de Monet, Sisley, Manet, Cézanne : c’est un homme de goût. « Je ne suis peut-être qu’un témpérament, confie-t-il à un ami, […] mais j’adore la musique, je la fabrique comme je la sens, avec plus de coeur que de technique – mais je m’en fous ! » Et cela ne marche pas si mal. Lamoureux l’engage comme secrétaire et chef de choeur de ses Nouveaux Concerts, lui assurant ainsi un revenu régulier ; tandis qu’Enoch & Costellat éditent ses Dix pièces pittoresques pour piano (1880). La tendresse d’Idylle, qui sourit « avec fraîcheur et naïveté » sur un accompagnement staccato, le charme rustique d’une Danse villageoise en sabots et dentelles, le tourbillon d’un Scherzo-Valse s’inclinent devant le joyau du recueil, Sous-Bois : sur une basse mouvante, une ligne aux contours d’abord imprécis dessine peu à peu un Manet, avec ses murmures de feuillages tamisant le soleil. Tantôt débordant de douceurs, tantôt brutales, les Trois valses romantiques (1883, à deux pianos) et la Bourrée fantasque (1891, à un seul) déploient une invention canaille dans l’art de manier timbres et rythmes. Mais c’est España (1883), rhapsodie pétaradante qui fait jaillir des bouffées de musique espagnole des quatre coins de l’orchestre, puis le ton goguenard de Joyeuse Marche (1888) qui valent au compositeur ses premiers succès populaires… Le wagnérisme ensoleillé de son opéra Gwendoline (1886) ne manque ni d’éclat ni de couleurs, mais pâtit des vers boursouflés de Catulle Mendès – ce qui n’a pas empêché l’Ouverture de jeter ses feux dans les programmes de concerts. La nouveauté et l’ironie des « romances zoologiques » de Chabrier, sur des vers d’Edmond Rostand moquant ces dindons-bourgeois « remplis d’une morgue imbécile », désorientent les premiers auditoires mais vont nourrir les Histoires naturelles de Ravel… Découvrant La Sulamite (1885), sur un poème du Parnassien Jean Richepin, Reynaldo Hahn se laisse emporter par un « formidable torrent de volupté ». L’extase de cette jolie brune attendant le retour du bien-aimé, qui « se rit des lions, lui le roi des chasseurs », ne va pas tomber dans l’oreille d’un sourd : Debussy fera de cette fiancée en dialogue avec le choeur de ses servantes, la grande-soeur de sa Damoiselle élue. (François Laurent)

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Granados : Goyescas - Scènes romantiques. Larrocha.
Granados : Goyescas - Scènes romantiques. Larrocha.

Saint-Saëns : Le Carnaval des animaux.
Saint-Saëns : Le Carnaval des animaux.

Gustav Leonhardt joue Forqueray : Pièces de clavecin.
Gustav Leonhardt joue Forqueray : Pièces de clavecin.


Daniel Behle & Schnyder Trio : Mein Hamburg.
Daniel Behle & Schnyder Trio : Mein Hamburg.


Strauss J. : Valses célèbres. Reiner.
Strauss J. : Valses célèbres. Reiner.


Federico Maria Sardelli : Suites pour le clavecin. Stella.
Federico Maria Sardelli : Suites pour le clavecin. Stella.


Franz-Xaver Mozart : Musique de chambre. Zawislak, Kolodziej, Blaszczyk, Liszewska.
Franz-Xaver Mozart : Musique de chambre. Zawislak, Kolodziej, Blaszczyk, Liszewska.


Mozart : Les 5 concertos pour violon - Symphonie concertante. Goldberg, Grumiaux, Heifetz, Martzy, Milstein, Primrose, Stern.
Mozart : Les 5 concertos pour violon - Symphonie concertante. Goldberg, Grumiaux, Heifetz, Martzy, Milstein, Primrose, Stern.


Donald Swann : Mélodies. Lott, Rudge, Ainsley, Williams, Glynn.
Donald Swann : Mélodies. Lott, Rudge, Ainsley, Williams, Glynn.


Charles Villiers Stanford : Préludes pour piano. Haywood.
Charles Villiers Stanford : Préludes pour piano. Haywood.


Boris Tichtchenko : Intégrale de l'œuvre pour piano, vol. 1. Mazitova, Tichtchenko.
Boris Tichtchenko : Intégrale de l'œuvre pour piano, vol. 1. Mazitova, Tichtchenko.


Bach : Variations Goldberg. Belder.
Bach : Variations Goldberg. Belder.


Brahms : Intégrale des duos et quatuors. Banse, Vermillion, Danz, Prégradien, Ullmann, Schmidt, Deutsch.
Brahms : Intégrale des duos et quatuors. Banse, Vermillion, Danz, Prégradien, Ullmann, Schmidt, Deutsch.


Smetana : La Moldau - Trio, op. 15 - Danses Tchèques - Quatuor n° 1. Firkusny, Trio Suk, Quatuor Vlach, Talich.
Smetana : La Moldau - Trio, op. 15 - Danses Tchèques - Quatuor n° 1. Firkusny, Trio Suk, Quatuor Vlach, Talich.


Robert Franz : Mélodies. Tritschler, Johnson.
Robert Franz : Mélodies. Tritschler, Johnson.


Bach : Variations Goldberg. Verlet.
Bach : Variations Goldberg. Verlet.


Dvorák : Mélodies. Breslik, Pechanec.
Dvorák : Mélodies. Breslik, Pechanec.


Rudolf Serkin joue Beethoven : Variations Diabelli.
Rudolf Serkin joue Beethoven : Variations Diabelli.

Commander ce produit

5,00 €
Prix catalogue : 7,15 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°50 - 06/2017
ClicMag n°50 - 06/2017
Infos label
Diapason
Tous les disques du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.