FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Nos labels  Classique  Northern Flowers  NFPMA9910
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Chostakovitch : Les cycles vocaux pour basse, vol. 1. Kuznetsov, Serov.
Format : 1 CD
Durée totale : 01:01:09

Label : Northern Flowers
Référence : NFPMA9910
EAN : 4607053326994
Code Prix : DM016A

Date de sortie : 04/10/2017

Genre : Classique
Dimitri Chostakovitch (1906-1975)
Six romances (Versets de Raleigh, Burns et Shakespeare)
Sir Walter Raleigh To His Sonne
Oh Wert Thou in the Cauld Blast
Macpherson's Farewell
Jenny
Sonnet n° 66 de W. Shakespeare
The King's Campaign, op. 62
5 romances (textes du magazine Krokodil), op. 91
Autographic testimony
A dream difficult to realise
Discretion
Irinka and the shepherd
Exaggerated pleasure
4 monologues (textes de A. Pushkin), op.91
A Fragment
What's In My Name To You?
In the Depth to the Siberian Mines
Parting
5 mélodies (textes de E. Dolmatovsky), op. 98
The Day of Meeting
The Day of Declarations
The Day of Grievances
The Day of Joy
The Day of Memories
Quatre versets de Capitain Lebaydkin, op. 146
The love of Capitaine Lebiadkine
The Cockroach
The ball for the benefit of Governesses
A radiant personality

Feodor Kuznetsov, basse
Yuri Serov, piano

Le label Northern Flowers publie en deux volumes le très bel enregistrement des cycles vocaux pour basse de Dimitri Chostakovitch dans l’interprétation de Fyodor Kuznetsov accompagné au piano par Yuri Serov. Le titre en est explicite : les cycles destinés à d’autres tessitures vocales n’y figurent pas. Il s’agirait même d’une intégrale si ne manquaient à l’appel les Quatre Romances sur des textes de Pouchkine op. 46 dont on se demande pourquoi elles sont absentes. Chostakovitch a composé des mélodies de l’âge de 17 ans jusqu’à sa dernière année d’existence. Au fil du temps, il y a d’ailleurs attaché une importance de plus en plus grande. Un premier volume met en évidence, par la variété des textes, l’éclectisme de Chostakovitch dans ses sources d’inspiration : de la poésie de William Shakespeare au courrier des lecteurs du journal satirique Krokodil en passant par le très officiel Pouchkine, habilement détourné (Quatre monologues op. 91), les textes se son ami Dolmatovsky et enfin la pseudo-poésie du personnage dostoïevskien Lebiadkine, dont la dérision fut l’ultime exutoire d’un compositeur qui savait pourtant se passer de mots pour toucher le cœur des Russes. Le second volume rassemble des compositions d’un intérêt majeur : cela est évident de la Suite sur des textes de Michelangelo Buonarotti op. 146, méditation sur le cycle de la vie qui fait partie, au même titre que la Sonate pour alto, du testament musical du compositeur. Mais cela est vrai aussi de l’extraordinaire et rarement enregistré « Show anti-formaliste », où Chostakovitch, par allusions verbales et musicales, tourne en dérision Staline, Jdanov et quelques autres. Deux albums indispensables à une connaissance profonde des multiples facettes du compositeur. (Yves Kerbiriou)

Le label Northern Flowers publie en deux volumes le très bel enregistrement des cycles vocaux pour basse de Dimitri Chostakovitch dans l’interprétation de Fyodor Kuznetsov accompagné au piano par Yuri Serov. Le titre en est explicite : les cycles destinés à d’autres tessitures vocales n’y figurent pas. Il s’agirait même d’une intégrale si ne manquaient à l’appel les "Quatre Romances sur des textes de Pouchkine", op. 46 dont on se demande pourquoi elles sont absentes. Chostakovitch a composé des mélodies de l’âge de 17 ans jusqu’à sa dernière année d’existence. Au fil du temps, il y a d’ailleurs attaché une importance de plus en plus grande. Ce premier volume met en évidence, par la variété des textes, l’éclectisme de Chostakovitch dans ses sources d’inspiration : de la poésie de William Shakespeare au courrier des lecteurs du journal satirique Krokodil en passant par le très officiel Pouchkine, habilement détourné ("Quatre monologues", op. 91), les textes se son ami Dolmatovsky et enfin la pseudo-poésie du personnage dostoïevskien Lebiadkine, dont la dérision fut l’ultime exutoire d’un compositeur qui savait pourtant se passer de mots pour toucher le cœur des Russes. (Yves Kerbiriou)

.  Ecrire une critique
Commander ce produit

11,76 €
Prix catalogue : 16,80 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°53 - 10/2017
ClicMag n°53 - 10/2017
Infos label
Northern Flowers
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.