FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Nos labels  Classique  CPO  CPO555044
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Benjamin Godard : Œuvres symphoniques. Reiland.
Diapason de mai 2016
Critique de Gérard Condé
Page n° 95
Format : 1 CD
Durée totale : 01:09:11

Enregistrement : 17-29/09/2015
Lieu : Munich
Pays : Allemagne
Prise de son : Studio / Stereo

Label : CPO
Référence : CPO555044
EAN : 0761203504428
Code Prix : DM021A

Année d'édition : 2016
Date de sortie : 30/03/2016

Genre : Classique
Benjamin Godard (1849-1895)
Symphonie n° 2, op. 57
Trois morceaux, op. 51
Symphonie gothique, op. 23

Orchestre de la radio de Munich
David Reiland, direction

Quel musicien ! Récemment, l’Opéra Royal de Versailles révélait son Dante et Béatrice où Véronique Gens défaillit sur ses derniers mots. Un double choc. Depuis la soprano s’est remise, mais moi non. J’étais loin de soupçonner l’ardente musique d’un compositeur tiré enfin de son purgatoire par les soins du Palazzetto Bru Zane. Car Godard est un maitre, et non cet épigone qu’on croyait, un génie singulier de la même trempe que Gouvy et l’un des héros du romantisme français, ce que souligne à merveille le premier disque d’œuvre d’orchestre publié par CPO – j’espère bien que l’ambitieux label allemand a programmé une intégrale de sa musique symphonique tant ce disque m’a saisit. Comme Gouvy, Godard apprit son métier de compositeur en parcourant les partitions de Schumann et de Mendelssohn, il a fait entrer dans la symphonie française ce sens de l’architecture, cet orchestre profus, en y ajoutant des couleurs subtiles et en menant un discours mélodique étonnant. Si sa carrière à l’Opéra fut brillante – nous avons tous la berceuse de Jocelyn dans l’oreille – celle au concert ne le fut pas moins : le chef était autant fêté que le compositeur, il dirigea d’abondance ses œuvres chez Pasdeloup, remportant succès sur succès. Une part des onze symphonies qu’il composa - seul six furent publiées - se coule dans la veine aujourd’hui tarie des symphonies descriptives. La Symphonie gothique en est un exemple majeur, on voit comment Godard suscitait l’enthousiasme de son public en lui imposant des images musicales fortes. Mais c’est pourtant lorsqu’il renonce à l’illustration qu’il atteint son vrai génie : la grande Symphonie op. 57 montre la puissance de ses conceptions et la hardiesse de sa réalisation. Les Trois Morceaux op. 51 dévoilent son art d’orchestrateur, ses alliages sonores singuliers si suggestifs, que ce soit dans l’évocation d’une Kermesse ou dans la sensualité exotique de la Brésilienne. Bravo à David Reiland, jeune maestro belge, qui entraine avec art et éloquence le formidable Orchestre de la Radio de Munich, j’attends déjà la suite avec impatience. (Jean-Charles Hoffelé)

Benjamin Godard studied composition with Napoléon-Henri Reber and violin with Henri Vieuxtemps at the Paris Conservatory. He began teaching at the conservatory in 1887. The symphonic works by this French composer, who is almost completely forgotten today because he died much too early, very appealingly bring together melodic qualities reminiscent of Jules Massenet and the rich invention and technical brilliance of Camille Saint-Saëns. This recording of Godard’s three symphonic works not only attests to the great richness of French music during the final decades of the nineteenth century but also offers a fresh look at his role in this development. His goal of producing greater variety in the symphonic field meant that he followed a path different from that of his fellow composers, who redefined and established the old type. Composers such as Édouard Lalo, Camille Saint-Saëns, César Franck, Ernest Chausson, and Paul Dukas endeavored to liberate themselves from German and Austrian influence by employing cyclical forms. This musical idea was completely foreign to Godard; he remained true to his »music of feeling,« which a new generation of composers had set aside at the end of the nineteenth century. His Trois morceaux scored a genuine success with the public; the work met with »an enthusiastic ovation and three curtain calls« and was ranked with »Monsieur Godard’s most successful compositions.« French critics also described his Symphonie gothique as a »very original and interesting work; the genial composer, who has supplied us with so much handsome music for piano and for orchestra, now presents himself to us with a more serious piece in which stylistic nobility and very skillful orchestration are particularly striking".

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Penderecki : Concertos pour instruments à vent et orchestre. Kielar-Dlugosz, Krupa, Javurkova, Adamski, Penderecki.
Penderecki : Concertos pour instruments à vent et orchestre. Kielar-Dlugosz, Krupa, Javurkova, Adamski, Penderecki.

Evgueni Mravinski dirige Chostakovitch : Symphonies n° 5, 8 et 12.
Evgueni Mravinski dirige Chostakovitch : Symphonies n° 5, 8 et 12.

Benjamin Godard : Concertos pour piano n° 1 et 2. Shelley.
Benjamin Godard : Concertos pour piano n° 1 et 2. Shelley.


Satie : Socrate. Hannigan, de Leeuw.
Satie : Socrate. Hannigan, de Leeuw.


Friedrich Gernsheim : Concertos pour violon et orchestre. Roth, Zurl.
Friedrich Gernsheim : Concertos pour violon et orchestre. Roth, Zurl.


Othmar Schoeck : Intégrale des sonates pour violon. Pastuzzi.
Othmar Schoeck : Intégrale des sonates pour violon. Pastuzzi.


Carl Maria von Weber : Intégrale des ouvertures. Griffiths.
Carl Maria von Weber : Intégrale des ouvertures. Griffiths.


Johnston : Quatuors à cordes n° 1, 5 et 10
Johnston : Quatuors à cordes n° 1, 5 et 10


Boris Giltburg in Recital (Bach, Scraibin, Liszt)
Boris Giltburg in Recital (Bach, Scraibin, Liszt)


Zygmunt Noskowski : Œuvres pour piano, vol. 2. Mikolon.
Zygmunt Noskowski : Œuvres pour piano, vol. 2. Mikolon.


Rubinstein : Musique pour piano à quatre mains, vol. 1. Duo Pianistico di Firenze.
Rubinstein : Musique pour piano à quatre mains, vol. 1. Duo Pianistico di Firenze.


Felix Weingartner : Die Dorfschule, opéra. Bieber, McCarthy, Bronk, Zhidkova, Pauly, Lacombe.
Felix Weingartner : Die Dorfschule, opéra. Bieber, McCarthy, Bronk, Zhidkova, Pauly, Lacombe.


Carl Friedrich Abel : Quatre concertos pour flûte, op. 6. Kaiser, La Stagione, Schneider.
Carl Friedrich Abel : Quatre concertos pour flûte, op. 6. Kaiser, La Stagione, Schneider.


Karel Ancerl : Gold Edition, vol. 2.
Karel Ancerl : Gold Edition, vol. 2.


Ernst : Œuvres de virtuosité pour violon. Christian.
Ernst : Œuvres de virtuosité pour violon. Christian.


La discothèque idéale de Diapason, vol. 6 / Brahms : Musique de chambre.
La discothèque idéale de Diapason, vol. 6 / Brahms : Musique de chambre.


Vivaldi : Six sonates pour violon et trios, op. 5. L'Arte dell'Arco, Guglielmo.
Vivaldi : Six sonates pour violon et trios, op. 5. L'Arte dell'Arco, Guglielmo.


Pärt : Triodion & autres œuvres chorales (30 ans Hyperion). Layton.
Pärt : Triodion & autres œuvres chorales (30 ans Hyperion). Layton.

Commander ce produit

15,36 €
Prix catalogue : 21,95 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°68 - 02/2019
ClicMag n°68 - 02/2019
Infos label
CPO
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.