FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Petits prix  DIAP110
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Un bal à Vienne au temps des Strauss. Krauss, Karajan, Boskovsky, Krips, Böhm, Szell, Kleiber.
Diapason d'Or
Diapason de janvier 2019
Critique de Nicolas Derny
Page n° 74
Format : 2 CD Digipack
Durée totale : 02:42:00

Enregistrement : 1934-1961
Lieu : Vienne/Berlin/Dresde
Pays : Autriche/Allemagne

Label : Diapason
Référence : DIAP110
EAN : 3701025805546
Code Prix : DM007C

Année d'édition : 2019
Date de sortie : 06/02/2019

Genre : Classique
Josef Strauss (1827-1870)
Valse "Délires", op. 12
Valse "Transactions", op. 184
Valse "Hirondelles des villages d'Autriche", op. 164
Polka "Sans soucis", op. 271
Polka "Jockey", op. 278
Valse "Amour et plaisir sont ma vie", op. 263
Polka mazurka "La Libellule", op. 204

Josef Strauss (1827-1870)/Johann Strauss II (1825-1899)
Pizzicato-Polka

Johann Strauss II (1825-1899)
Polka "Sang vif", op. 319
Valse "Aimer, boire et chanter", op. 333
Polka "Mouvement perpétuel", op. 257
Valse "Légende de la Forêt Viennoise", op. 325
Valse "Vie d'Artiste", op. 316
Valse "Feuilles du matin", op. 279
Valse "Les Mille et une nuits", op. 346
Valse "Bonbon de Vienne", op. 307
Valse "La Lorelei, Echos du Rhin", op. 154
Valse "Là où fleurissent les citronniers", op. 364
Valse "Voix du printemps", op. 410
Valse "Les Roses du Sud", op. 388
Polka "Trisch-Trasch", op. 214
Valse "Accélérations"
Valse de l'Empereur, op. 437
Valse "Le Beau Danube bleu", op. 314

Johann Strauss I (1804-1849)
Marche "Radetzky", op. 228

Hilde Güden, soprano
Rita Streich, soprano
Wiener Philharmoniker
Herbert von Karajan, direction
Josef Krips, direction
Clemens Kraus, direction
George Szell, direction
Orchestre de la Radio de Berlin
Kurt Gaebel, direction
Berliner Philharmoniker
Erich Kleiber, direction
Orchestre de la Staatskapelle de Dresde
Karl Böhm, direction

Si le four de la création du Beau Danube bleu en février 1867 relève du mythe, il semble tout de même que la pièce (pourtant bissée et louée par la critique) n’obtienne pas immédiatement le succès escompté. La faute aux vers moqueurs que Josef Weyl confie à ces messieurs du Männergesang-Verein, formation commanditaire de l’oeuvre ? Le public a surtout la tête ailleurs. Alors que l’Empire devient « double monarchie », le moral des Autrichiens est en berne. Quelques semaines plus tard, Paris se montre mieux disposé : la version purement instrumentale fait sensation en mai, puis conquiert le monde dès l’automne. En 1860 déjà, soit à l’époque des Accélérations qui turbinent comme les machines inventées par les apprentis ingénieurs de l’Université de Vienne, la valse vaut une véritable page symphonique. C’est le cas des rafraîchissantes Feuilles du matin, réponse amicale à Offenbach qui présentait ses Feuilles du soir lors de la même réception de l’Association des auteurs et journalistes du 12 janvier 1864, et plus encore des rustiques Légendes de la forêt viennoise (1868), dont l’introduction aux accents de Ländler sonne comme l’écho des contreforts préalpins tout proches. Pas de chance pour Weyl, dont le texte rédigé pour l’hédoniste Aimer, boire et chanter (1869) ne passera pas non plus à la postérité. Mais la création, cette fois, fait un tabac, et certains thèmes seront recylés dans l’opérette pot-pourri Sang viennois. Chemin inverse pour le matériau des voluptueuses Mille et une nuits (1871), tiré d’Indigo et les quarante voleurs (première oeuvre théâtrale du compositeur), et pour celui des nobles Roses du sud (1880), emprunté aux deux premiers actes du Mouchoir de la Reine, qui se déroulent dans le Portugal du xvie siècle. Dépassé par son succès, Johann enrôle ses frères pour tenir – voire augmenter – la cadence. Ingénieur de formation, l’introverti Josef le rejoint en 1853. Quoique toujours dansables, ses oeuvres souvent plus délicates et mélancoliques apparaissent comme de petits bijoux de raffinement orchestral. Le meilleur exemple ? Ses Transactions en apesanteur de 1865. L’optimisme ne lui fait cependant pas défaut : les Délires conçus en 1867 pour le bal des médecins restent joyeux, tandis que l’Opus 263 de 1869 croque la vie à pleines dents, comme les étudiants auxquels il est destiné. Alles Walzer ! (Nicolas Derny)

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Clarke, Bridge, Vaughan Williams : Œuvres pour violoncelle et piano. Clein, Hadland.
Clarke, Bridge, Vaughan Williams : Œuvres pour violoncelle et piano. Clein, Hadland.

Mozart : Concertos pour piano, vol. 2. Fischer, Gulda, Kraus, Michelangeli, Serkin.
Mozart : Concertos pour piano, vol. 2. Fischer, Gulda, Kraus, Michelangeli, Serkin.

Bruch : La Lorelei. Kaune, Hinterdobler, Mohr, Rootering, Blunier.
Bruch : La Lorelei. Kaune, Hinterdobler, Mohr, Rootering, Blunier.


Teresa Berganza : Les jeunes années. Gibson, Bonynge.
Teresa Berganza : Les jeunes années. Gibson, Bonynge.


Purcell : If music be the food of love, mélodies. Bott, Gauvin, Argenta, Bonney, Smith, Dawson, Hughes, Elliott, Agnew, Deller, Crook.
Purcell : If music be the food of love, mélodies. Bott, Gauvin, Argenta, Bonney, Smith, Dawson, Hughes, Elliott, Agnew, Deller, Crook.


Carl Reinecke : Concertos pour piano n° 1 à 4. Hellwig, Francis.
Carl Reinecke : Concertos pour piano n° 1 à 4. Hellwig, Francis.


Albert Roussel : Suite en fa - Sinfonietta - Symphonie n° 3 - Deux poèmes - Sérénade - Trois pièces. Piau, Moraguès, Lefébure, Paray, Tzipine, Bernstein.
Albert Roussel : Suite en fa - Sinfonietta - Symphonie n° 3 - Deux poèmes - Sérénade - Trois pièces. Piau, Moraguès, Lefébure, Paray, Tzipine, Bernstein.


La discothèque idéale de Diapason, vol. 13 / Verdi : Les grands opéras, vol. 1.
La discothèque idéale de Diapason, vol. 13 / Verdi : Les grands opéras, vol. 1.


Péchés d'Opéra. Rossini, Salons & Horn Virtuosi. Denabian, Cirillo, Bacchetta.
Péchés d'Opéra. Rossini, Salons & Horn Virtuosi. Denabian, Cirillo, Bacchetta.


Johann Strauss II : La Chauve-Souris, opérette. Patzak, Güden, Dermota, Poell, Lipp, Wagner, Krauss.
Johann Strauss II : La Chauve-Souris, opérette. Patzak, Güden, Dermota, Poell, Lipp, Wagner, Krauss.


Kabalevski : Œuvres pour piano. Bonfilio.
Kabalevski : Œuvres pour piano. Bonfilio.


Holst : Les Planètes. Karajan.
Holst : Les Planètes. Karajan.


Bach : Suites pour orchestre. Huggett, Fasolis, Goodman, Frisch, Valetti.
Bach : Suites pour orchestre. Huggett, Fasolis, Goodman, Frisch, Valetti.


La discothèque idéale de Diapason, vol. 14 / Mendelssohn : Les chefs-d'œuvre.
La discothèque idéale de Diapason, vol. 14 / Mendelssohn : Les chefs-d'œuvre.


Tchaikovski : Casse-Noisette et autres œuvres orchestrales. Dorati, Kondrachine, Svetlanov, Boult, Koussevitzki.
Tchaikovski : Casse-Noisette et autres œuvres orchestrales. Dorati, Kondrachine, Svetlanov, Boult, Koussevitzki.


Josquin des Prés : Missa Gaudeamus - Missa L'ami Baudichon. The Tallis Scholars, Phillips.
Josquin des Prés : Missa Gaudeamus - Missa L'ami Baudichon. The Tallis Scholars, Phillips.


Karl Goldmark : Œuvres orchestrales. Beermann.
Karl Goldmark : Œuvres orchestrales. Beermann.


Clara Haskil en concert (1952-1957).
Clara Haskil en concert (1952-1957).

Commander ce produit

5,50 €
Prix catalogue : 7,85 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°68 - 02/2019
ClicMag n°68 - 02/2019
Infos label
Diapason
Tous les disques du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.