FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Petits prix  BRIL95467
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
W.F. Bach : Intégrale de l'œuvre pour orgue. Turri.
Diapason de mai 2018
Critique de Xavier Bisaro
Page n° 91
Format : 2 CD
Durée totale : 00:49:07

Enregistrement : 06/04/2017
Lieu : Padoue
Pays : Italie
Prise de son : Eglise / Stereo

Label : Brilliant Classics
Référence : BRIL95467
EAN : 5028421954677
Code Prix : DM011A

Année d'édition : 2018
Date de sortie : 07/02/2018

Genre : Classique
Wilhelm Friedemann Bach (1710-1784)
3 Fugues en 3 parties
Fugue en si bémol majeur, F. 34
Fugue en fa majeur, F. 33
Fugue en do mineur, F. 32
8 Fugues en 3 parties pour orgue ou piano, F. 31
Fugue en do majeur
Fugue en do mineur
Fugue en ré majeur
Fugue en ré mineur
Fugue en mi bémol majeur
Fugue en mi mineur
Fugue en si bémol majeur
Fugue en fa mineur
3 Fugues pour orgue avec pédales
Fugue en ré majeur
Fugue en do mineur
Fugue en sol mineur, F. 37
7 Prélude de Chorale, F. 38
"Nun komm der Heiden Heiland"
"Christe, der du bist Tag und Licht"
"Jesu, meine Freude"
"Durch Adams Fall is ganz verderbt"
"Wir danken dir, Herr Jesu Christ"
"Wir Christenleut han jetzund Freud"
"Was mein Gott will, das g’scheh allzeit"
4 Fugues pour orgue avec 2 claviers et pédalier
Fugue en la mineur "Alla Capella"
Fugue en do mineur
Fugue en si bémol majeur
Fugue en fa majeur

Filippo Turri, orgue
Orgue de L. Patella, 1998
Orgue F. Zanin, 2007

Fils aîné de Bach et de Maria Barbara, surnommé le Bach de Halle, ville où il fut organiste et directeur de musique, Wilhelm Friedemann (1710-1784) fut, malgré d'exceptionnelles capacités de compositeur organiste improvisateur, un personnage instable et tourmenté. Peu soucieux de faire carrière et abandonnant poste sur poste, incapable d'anticiper la sensibilité musicale de son époque, il finira sa vie dans un total dénuement. Il est pourtant le plus fidèle continuateur de l’œuvre de son père en perpétuant sans relâche le modèle contrapuntique (Sublimé par Jean Sébastien dans l'Art de la Fugue) composera des concertos, des cantates (Période de Halle), quelques recueils isolés pour clavier (Sonates, Fantaisies, les douze Polonaises) mais son legs contrapuntique est surtout constitué de ses nombreuses fugues, à la fois exercices et divertissements, que l'on découvre dans ce double album signé de l'organiste italien Filippo Turri, complétées ici de sept Préludes de Chorals. Toutes les fugues n'ont pas le même intérêt mais on admire plus dans la continuité des deux volumes l'élaboration contrapuntique que la diversité de ton et de caractère. Quant aux préludes de chorals (Fugués eux aussi !) leur austérité n'empêche en rien l'expression d'une vraie sincérité. L'interprète grâce à une perception quasi intuitive du discours et à un choix naturel des jeux, malgré une technique digitale parfois prise en défaut (Fugue en do mineur sur l'orgue à deux claviers) parvient à dégager une réelle émotion de ces doctes partitions. Le choix de deux orgues contemporains (Patella, 1998 et Zanin, 2007) et la sobriété de leur registres participent à cette écoute fluide et concentrée. (Jérôme Angouillant)

If the engagingly unpredictable idiom of CPE Bach has overshadowed the work of Johann Sebastian’s other musical sons, Brilliant Classics has been gradually righting this wrong with a series of recordings dedicated to the other out-and-out genius among them, Wilhelm Friedemann. Without the taste for fashionably abrupt turns of phrase and thought which distinguish CPE’s Sturm und Drang language, nonetheless WF’s music occupies that fast-evolving chronological and aesthetic space between what we now think of as the Baroque and Classical periods. Unlike his brother, Wilhelm Friedemann was a church musician in the lineage of their father. At the age of just 23 he was appointed principal organist at the church of St. Sophia in Dresden, and in 1747 became Musikdirektor and organist at the Church of Our Lady in Halle. After almost 20 years there, moved to Leipzig, then Brauschweig, followed by Gottingen and lastly Berlin, where he was offered an honorary (unpaid) post of Kapellmeister. He died in poverty in 1784, entirely forgotten by the musical community. The organ music that has survived is dwarfed by his father’s output for the instrument. There are four sets of fugues, and a collection of just seven choral preludes. In fact the chromatic richness of the fugues brings to mind the grand, tormented examples composed by Beethoven in the last years of his life. As such, they are like problems to be solved, like containers that are no longer sufficient to encompass the composer’s intrepid discourse and abundance of feelings. Even so, WF was still writing this music in the shadow of his late father: one F major fugue inevitably uses the B-A-C-H motif which crowned The Art of Fugue. Turri plays two recent Italian instruments: the organ by Francesco Zanin in the Church of Sant’Antonio Abate, Padua; and for the more intimately scaled works, an orgelpositiv (without pedals) by Luigi Patella.

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Zelenka, Tuma : Œuvres sacrées. Collegium 1704, Luks.
Zelenka, Tuma : Œuvres sacrées. Collegium 1704, Luks.

Hindemith : Das Nusch-Nuschi (opéra)
Hindemith : Das Nusch-Nuschi (opéra)

Gaetano Valeri : Intégrale de l'œuvre pour orgue. Bottini.
Gaetano Valeri : Intégrale de l'œuvre pour orgue. Bottini.

Commander ce produit

8,16 €
Prix catalogue : 11,66 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°60 - 05/2018
ClicMag n°60 - 05/2018
Infos label
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.