FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Petits prix  CPO555030
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Arnold Krug : Sextuor à cordes. Ensemble Linos.
Diapason de juin 2018
Critique de Michel Stockhem
Page n° 97
Format : 1 CD
Durée totale : 01:06:57

Enregistrement : 17-20/10/2014
Pays : Allemagne
Prise de son : Stereo

Label : CPO
Référence : CPO555030
EAN : 0761203503025
Code Prix : DM014A

Année d'édition : 2018
Date de sortie : 04/04/2018

Genre : Classique
Arnold Krug (1849-1904)
Sextuor à cordes, op. 68
Quatuor pour piano, op. 16

Ensemble Linos

Amateurs de solitude introspective dans le cadre d'un paysage recouvert de brume entretenant la mélancolie, autrement dit auditeurs ne cessant d'aiguiser vos sens au Brahms chambriste (le plus essentiel), hâtez-vous de découvrir cet Arnold Krug que le monde discographique commence tout juste à révéler. Comme Brahms, il naquit à Hambourg, comme Brahms, il perpétua cette tradition dans laquelle, indissociables comme le yin et le yang, rigueur et imagination s'alimentent et se fortifient mutuellement. Nul doute que son séjour (1868-70) à Leipzig où il étudia avec Reinecke y contribua beaucoup. L'incise rythmique déploie son potentiel de puissance dans la profusion d'idées qu'elle génère mais plus mémorable que toute incise, le motif 3 brèves - 1 longue apparaît dans le développement du premier mouvement du sextuor. Haydn démontra la fécondité de ce motif en le projetant dans de multiples directions avant que Beethoven ne l'immortalise en lui donnant sa physionomie définitive. Désormais sculpté dans son visage de fatalité, il reviendra hanter celui qui se voulut le plus digne héritier du Titan musical. Après avoir traversé les plus épiques mouvements de Brahms tel un spectre, il poursuivra son destin en se transmettant comme un flambeau à de zélés et ardents cadets, tels Krug chez qui cependant la sûreté du trait ne ternit pas la couleur : le remplacement du second violoncelle par une contrebasse contribue à charpenter davantage le sextuor dans ses basses et cette intrusion augmente paradoxalement la plénitude sonore de l'ensemble. Tout est prêt pour que l'auditeur s'immerge comme un peintre de l'Ecole de Barbizon dans la forêt de Fontainebleau. Cette très belle œuvre née en 1896 perpétue davantage le ton automnal et le mystère des derniers quintettes de Brahms que les incessants crescendos de tensions de ses sextuors composés trois décennies auparavant. La composition de l'op. 16 se situe quant à elle juste après l'achèvement du troisième quatuor avec piano de... Brahms. On en retrouve le lyrisme aussi exacerbé dans les tendres aveux que dans les cris de désespoir. Créée comme le quatuor op. 15 de Fauré en 1879, l'œuvre de Krug n'apporte par comparaison rien de bien nouveau dans l'histoire du quatuor avec piano mais son final surprend beaucoup par l'élégance et les subtilités d'une respiration bien plus aérienne traversée de frémissements où la matière se raréfie, toutes caractéristiques ramenant au grand compositeur français, certes lui-même initialement marqué par Schumann. Mouvement perpétuel. (Pascal Edeline)

Today the Brahms contemporary Arnold Krug is hardly known at all as a composer – undeservedly so, as the two chamber compositions recorded here impressively demonstrate. Like Mendelssohn and Brahms, this pianist, composer, and music teacher was born in Hamburg. Unlike his famous fellow composers, however, he made this city by the Elbe the center of his artistic activity after his studies under Carl Reinecke at the Leipzig Conservatory and several years of teaching at the Stern Conservatory in Berlin. He initially served as the director of his own choral society, the Arnold Krug Singakademie, then as a composition teacher at the Bernuth Conservatory, and finally as the conductor of he Altona Singakademie. In 1896 Krug was awarded the first prize in the Stelzner Competition of the Dresden Conservatory for his String Sextet op. 68. Felix Draeseke, who was a member of the jury, wrote, »In the Stelzner Competition your sextet ‘Ernst ist die Kunst’ received the majority of votes, and it brings me special joy to communicate this to you because in my view too it is thus that what was truly the most valuable of the submissions has been crowned.« The Piano Quartet first and foremost displays Krug’s strengths in the fascinating design of harmonically colorful atmospheric pictures and genre scenes.

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Concertos italien pour hautbois. Daniel.
Concertos italien pour hautbois. Daniel.

Zelenka, Tuma : Œuvres sacrées. Collegium 1704, Luks.
Zelenka, Tuma : Œuvres sacrées. Collegium 1704, Luks.

Bach : Opus Magnum, vol. 2, transcriptions pour piano. Nebel.
Bach : Opus Magnum, vol. 2, transcriptions pour piano. Nebel.


Frescobaldi : Messes. Balestracci.
Frescobaldi : Messes. Balestracci.


Reizenstein, Goldschmidt : Concertos pour violoncelle. Wallfisch, Milton.
Reizenstein, Goldschmidt : Concertos pour violoncelle. Wallfisch, Milton.


La discothèque idéale de Diapason, vol. 12 / Rachmaninov : Concertos pour piano - Œuvres symphoniques - Aleko - Vêpres.
La discothèque idéale de Diapason, vol. 12 / Rachmaninov : Concertos pour piano - Œuvres symphoniques - Aleko - Vêpres.


Haendel : Arminio, opéra. Cencic, Snouffer, Kubas-Kruk, Petrone, Sancho, Willetts, Kudinov, Petrou.
Haendel : Arminio, opéra. Cencic, Snouffer, Kubas-Kruk, Petrone, Sancho, Willetts, Kudinov, Petrou.


Charles-Valentin Alkan : Esquisses, op. 63. Osborne.
Charles-Valentin Alkan : Esquisses, op. 63. Osborne.


Leopold van der Pals : Symphonie n° 1 - Œuvres orchestrales. Goritzki.
Leopold van der Pals : Symphonie n° 1 - Œuvres orchestrales. Goritzki.


Korngold : Die Tote Stadt. Vogt, Nylund, Eiche, Nordqvist, Franck.
Korngold : Die Tote Stadt. Vogt, Nylund, Eiche, Nordqvist, Franck.


Magnificathy : The Many Voices of Cathy Berberian.
Magnificathy : The Many Voices of Cathy Berberian.


Mozart : Intégrale des sonates pour violon et piano. Podger, Cooper.
Mozart : Intégrale des sonates pour violon et piano. Podger, Cooper.


Sérénades romantiques pour cordes : Dvorák, Elgar, Janácek, Kalinnikov, Tchaikovski.
Sérénades romantiques pour cordes : Dvorák, Elgar, Janácek, Kalinnikov, Tchaikovski.


Bach : Variations Goldberg. Nikolayeva.
Bach : Variations Goldberg. Nikolayeva.


Mozart, Rachmaninov : Concertos pour piano. Ciccolini, Nézet-Séguin.
Mozart, Rachmaninov : Concertos pour piano. Ciccolini, Nézet-Séguin.


Benjamin Bilse : Valses, marches et polkas. Simonis.
Benjamin Bilse : Valses, marches et polkas. Simonis.


Eugène Reuchsel : La Vie du Christ - Bouquet de France. Nieminski.
Eugène Reuchsel : La Vie du Christ - Bouquet de France. Nieminski.


J.C. Bach : Six Sonates, op. 16. Salzburger Hofmusik.
J.C. Bach : Six Sonates, op. 16. Salzburger Hofmusik.

Commander ce produit

10,32 €
Prix catalogue : 14,75 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°64 - 10/2018
ClicMag n°64 - 10/2018
Infos label
CPO
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.