FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Nos labels  Classique  CPO  CPO777927
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Alphons Diepenbrock : Poèmes symphoniques. Hermus.
Diapason de novembre 2016
Critique de Michel Stockhem
Page n° 91
Format : 1 CD
Durée totale : 01:07:46

Enregistrement : 14-17/04/2014
Lieu : Bamberg
Pays : Allemagne
Prise de son : Stereo

Label : CPO
Référence : CPO777927
EAN : 0761203792726
Code Prix : DM021A

Année d'édition : 2016
Date de sortie : 07/09/2016

Genre : Classique
Alphons Diepenbrock (1862-1921)
Poème symphonique Elektra (Suite symphonique, 1920)
Poème symphonique De Vogels (Les oiseaux, overture, 1917)
Poème symphonique Marsyas (La source enchantée, Suite de concert, 1920)

Bamberger Symphoniker
Antony Hermus, direction

Estimé par Mahler et Strauss, défendu par Mengelberg, Alphons Diepenbrock est l’un des compositeurs hollandais les plus marquants du début du XX° siècle. Sa musique d’un grand raffinement emprunte à la fois au post-romantisme germanique, en particulier dans ses magnifiques mélodies avec orchestre, et à l’impressionnisme français pour la subtilité de son orchestration. Ce nouvel album de CPO réunit trois partitions inspirées par l’antiquité ; non pas véritablement des poèmes symphoniques, mais une ouverture brillante pour les oiseaux d’Aristophane (1917), et deux vastes suites symphoniques pour les pièces Elektra et Marsyas, commandes de musique de scène datant de la dernière année de la vie de Diepenbrock (1920). Nous sommes loin de la vision sauvage de l’antiquité de Strauss et Hoffmanstahl dans le doux climat de ces pages d’une rare finesse d’écriture. Le magnifique orchestre de Bamberg, l’une des grandes phalanges germaniques, met sa sonorité chaleureuse au service de ce style qu’on pourrait qualifier sans exagération de symboliste. Il est mené de main de maître par l’excellent Antony Hermus qui, de disque en disque, s’affirme comme l’un des meilleurs espoirs de sa génération. Une belle découverte. (Richard Wander)

Un érudit, traducteur de tout Shakespeare en néerlandais, l’ami de Mengelberg et surtout l’admirateur de Mahler, dont il fut proche. Cela aurait pu suffire. Mais non, Alphons Diepenbrock se voulut compositeur. Il fut rien moins qu’un génie et demeure le trésor le plus méconnu de la musique hollandaise post-romantique, inspiré par Hölderlin, maitre d’un orchestre savamment composé dont l’imaginaire devait justement beaucoup à Mahler, mais à celui de la 9e Symphonie et du Chant de la terre. Les trois suites pour le théâtre que regroupe ici Antony Hermus ne sont pas la part la plus connue de son œuvre, mais comment ne pas admirer leur orchestre narratif si splendidement écrit, d’autant que les Bamberger Symphoniker en font tout entendre. Ces opéras sans voix –Elektra qui ouvre le disque est saisissant de bout en bout, surtout dessiné de la sorte – n’ont jamais cessé de me facsiner depuis que je les ai découvert par le disque grâce aux enregistrements du regretté Hans Vonk qui les dispersait sur plusieurs albums. Regroupés ici, si admirablement emportés, ils font regretter l’opéra que ce génie méconnu n’aura jamais écrit (Discophilia - Artalinna.com). (Jean-Charles Hoffelé)

Many of those who listen to our latest Diepenbrock CD will be very surprised to learn that this Dutch composer never was trained professionally as a musician. He was a philologist and taught the Greek and Latin languages and in the philological disciplines. For this reason Diepenbrock might be described as an amateur, but in reality he numbered among the best Dutch composers of his times. Nevertheless, he learned mainly from experience and read as many books as he could about music history and music theory. In addition, he of course attended the Concertgebouw performances whenever he had the opportunity to do so. One of the fields in which he was especially interested was the theater and above all the great classical tragedies. Here his career as a classical philologist and his calling as a composer complemented each other. During the last tens years of his life Diepenbrock composed five incidental works, for Marsyas (1910), Gijsbrecht van Aemstel (1912), The Birds (1917), Faust (1918), and Elektra (1920). In these stage works he endeavored to combine the music in various ways with the theatrical elements of dance and recitation. Nietzsche’s discussion of The Birth of Tragedy from the Spirit of Music (1872) was one of his sources of inspiration. The critics frequently agreed that Diepenbrock’s music had more character and appeal than the dramas concerned – or at least the translations and adaptations of them that were available to him.

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Telemann : Concertos pour instruments variés, vol. 1. La Stagione, Schneider.
Telemann : Concertos pour instruments variés, vol. 1. La Stagione, Schneider.

Reger, Strauss : Concertos pour piano. Hamelin, Volkov.
Reger, Strauss : Concertos pour piano. Hamelin, Volkov.

Carl Orff : Die Kluge, opéra. Stryczek, Süss, Falewicz, Friedrich, Kegel.
Carl Orff : Die Kluge, opéra. Stryczek, Süss, Falewicz, Friedrich, Kegel.


Daniel Steibelt : Concertos pour piano. Shelley.
Daniel Steibelt : Concertos pour piano. Shelley.


Horatiu Radulescu : Sonates pour piano et quatuor à cordes. Clarke, The Jack Quartet.
Horatiu Radulescu : Sonates pour piano et quatuor à cordes. Clarke, The Jack Quartet.


Schütz : Passion selon St. Jean. Kobow, Van der Kamp, Rademann.
Schütz : Passion selon St. Jean. Kobow, Van der Kamp, Rademann.


Liszt : Intégrale de la musique pour piano. Howard.
Liszt : Intégrale de la musique pour piano. Howard.


Pour l'amour de Mahler : La vie inspirée de Henry-Louis de La Grange.
Pour l'amour de Mahler : La vie inspirée de Henry-Louis de La Grange.


Johann Joseph Fux : Concentus Musico-instrumentalis. Froihofer, Hell.
Johann Joseph Fux : Concentus Musico-instrumentalis. Froihofer, Hell.


Ignaz J. Pleyel : Œuvres pour piano. Dimitrieva.
Ignaz J. Pleyel : Œuvres pour piano. Dimitrieva.


François Devienne : Quatre concertos pour basson. Hübner, Warchal.
François Devienne : Quatre concertos pour basson. Hübner, Warchal.


Nico Dostal : Die ungarische Hochzeit, opérette. Taruntsov, Riel, Zisterer, Kovacic, Peterl, Burkert.
Nico Dostal : Die ungarische Hochzeit, opérette. Taruntsov, Riel, Zisterer, Kovacic, Peterl, Burkert.


La discothèque idéale de Diapason, vol. 3 / Beethoven : Les 9 Symphonies.
La discothèque idéale de Diapason, vol. 3 / Beethoven : Les 9 Symphonies.


Zdenek Fibich : La Fiancée de Messine, opéra. Cervoni, Florio, Samek, Danon, Stermann, Ishii.
Zdenek Fibich : La Fiancée de Messine, opéra. Cervoni, Florio, Samek, Danon, Stermann, Ishii.


Friedrich Gernsheim : Symphonies n° 2 et 4. Baümer.
Friedrich Gernsheim : Symphonies n° 2 et 4. Baümer.


Ludomir Rozycki : Concertos pour piano n° 1 et 2. Plowright, Borowicz.
Ludomir Rozycki : Concertos pour piano n° 1 et 2. Plowright, Borowicz.


Richard Wetz : Symphonie n° 2 - Kleist Ouverture. Albert.
Richard Wetz : Symphonie n° 2 - Kleist Ouverture. Albert.


Joachim Raff : Trios pour piano n° 1 et 4. Trio Opus 8.
Joachim Raff : Trios pour piano n° 1 et 4. Trio Opus 8.

Commander ce produit

15,36 €
Prix catalogue : 21,95 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°65 - 11/2018
ClicMag n°65 - 11/2018
Infos label
CPO
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.