FrançaisEnglish
Recherche avancée
Accueil  Catalogue  Nos labels  Classique  Brilliant Classics  BRIL95568
MON COMPTE
MES ENVIES
MON PANIER
Catégories
Labels
Informations
Alkan Edition. Hoogland, Maltempo, Martin, Bellucci, Bowyer.
5 de Diapason
Diapason de février 2018
Critique de Bertrand Boissard
Page n° 78
Format : 13 CD Digibox
Durée totale : 14:09:38

Enregistrement : 1988-2014
Pays : Italie/Allemagne/Pays-Bas
Prise de son : Stereo

Label : Brilliant Classics
Référence : BRIL95568
EAN : 5028421955681
Code Prix : DM055

Année d'édition : 2017
Date de sortie : 29/11/2017

Genre : Classique
Charles-Valentin Alkan (1813-1888)
12 Études dans tous les tons mineurs, op. 39 n° 1-7 (extraits)
n° 1 en la mineur
n° 2 en ré mineur
n° 3 en sol mineur
Symphonie pour piano seul
n° 4 en do mineur
n° 5 en fa mineur
n° 6 en si bémol mineur
n° 7 en mi bémol mineur
12 Études dans tous les tons mineurs, op. 39 n° 8-12 (Concerto pour piano seul)
n° 8 en sol dièse mineur
n° 9 en do dièse mineur
n° 10 en fa dièse mineur
n° 11 Ouverture en si mineur
n° 12 "Le festin d'Ésope" en mi mineur
3 Morceaux dans le genre pathétique, op. 15
"Aime-moi"
"Le Vent"
"Morte"
Grande Sonate "Les Quatre Âges", op. 33
Sonate en la mineur, op. 61
Grande Étude en do mineur, op. 76 n° 3
12 Études dans tous les tons majeurs, op. 35
n° 1 en la majeur
n° 2 en ré majeur
n° 3 en sol majeur
n° 4 en do majeur
n° 5 en fa majeur
n° 6 en si bémol majeur
n° 7 en mi bémol majeur "L'Incendie au village voisin"
n° 8 en la bémol majeur
n° 9 en do dièse mineur
n° 10 en sol bémol majeur "Chant d'amour-Chant de mort"
n° 11 en si majeur
n° 12 en mi majeur
Esquisses, op. 63 (4 Suites)
25 Préludes dans tous les tons majeurs et mineurs, op. 31
Recueil d’Impromptus n° 1, op.32 n° 1
Recueil d'Impromptus n° 2, op. 32 n° 2
"Salut, cendre du pauvre!", op. 45
Alleluia, op. 25
Rondeau chromatique, op. 12
Variations sur un thème de Steibelt, op. 1
"Super flumina Babylonis", paraphrase du psaume 137, op. 52
Nocturne n° 1, op. 22
Toccatina, op. 75
Chants, op. 38a
2 Grandes études pour les deux mains séparées et réunies, op. 76
2 Petites Pièces, op. 60
3 Petites fantaisies, op. 41
Minuetto alla tedesca, op. 46
Marche funèbre, op. 26
Marche triomphale, op. 27
Petits Préludes sur les 8 gammes du plain-chant
Capriccio alla soldatesca, op. 50
Le Tambour bat au champs, op. 50bis
Trois Menuets, op. 51
"Une fusée", Introduction et Impromptu, op. 55
Nocturnes, op. 57 n° 2-3
Sonatine en la mineur, op. 61
"Les Mois", op. 74
Chants, op. 65
Chants, op. 67
Grand Duo concertant en fa dièse mineur pour violon et piano, op. 21
Sonate de concert en mi majeur pour violoncelle et piano, op. 47
Trio en sol mineur, op. 30
Concerto de chambre en la mineur, op. 10 n° 1
Concerto de chambre en do dièse mineur, op. 10 n° 2
Concerto de chambre en do dièse majeur, op. 10 n° 3
3 Scherzi de bravoure, op. 16
Variations sur "Ah! segnata è la mia morte", op. 16 n° 4
Variations sur un thème de Bellini "La tremenda ultrice spada", op. 6 n° 5
Variations quasi-fantaisie sur une barcarolle napolitaine, op. 16 n° 6
13 Prières, op. 64
Impromptu sur le chorale de Luther "Un for rempart est notre Dieu", op. 69

Vincenzo Maltempo, piano
Mark Viner, piano
Laurent Martin, piano
Alan Weiss, piano
Alessandro Deljavan, piano
Costantino Mastroprimiano, piano
Stanley Hoogland, piano
Giovanni Bellucci, piano
Kevin Bowyer, orgue
Trio Alkan
Kolja Lessing, violon
Berhard Schwarz, violoncelle
Rainer Klaas, piano
Orchestre de Padoue et de Vénétie
Roberto Forés Veses, direction

Longtemps l’œuvre improbable de Charles Valentin Alkan demeura ce serpent de mer que les virtuoses faisaient parfois apercevoir lors d’un ou deux bis de concerts, piochant plutôt dans les pièces caractéristiques comme cette géniale "Chanson de la folle au bord de la mer" que dans les "Etudes" implacables. Le disque, au temps du microsillon, s’empara peut-être plus du personnage que de sa musique, Ronald Smith exhumant aussi bien qu’il le put quelques grands cycles, mais mis à part de trop rares albums venus des Etats-Unis, signés par John Ogdon ou Raymond Loewenthal et rendant justice par leurs virtuosités consommées en tout cas à la lettre sinon à l’esprit, le mystère Alkan ne s’en trouva pas éclairci. La survenue de Marc-André Hamelin changea la donne, qui en trois CD parfaits (Hyperion) éclaira toutes les facettes de ce génie du grand romantisme, de ce prestidigitateur du clavier. Pascal Amoyel, Stephanie McCallum apportèrent aussi leurs contributions à cette renaissance, puis la jeune génération s’y mit. C’est en partie elle qu’on retrouve dans l’ensemble éclairant publié par Brilliant Classics en un abondant coffret de 13 CD, une somme Alkan imparable. Alessandro Deljavan signe la version définitive des Grande Etudes op. 16, tout l’album des petites pièces de caractère trouve un interprète particulièrement inspiré en la personne de Vincenzo Maltempo dont le clavier flamboyant triomphe dans la Grande Sonate « Les Quatre âges » comme dans les Etudes op. 39, Mark Viner égale presque la virtuosité incendiaire de l’italien dans les "Etudes op. 35". A toute cette jeunesse s’ajoutent les trois beaux disques poétiques de Jean Martin, Esquisses, Préludes, Impromptus, et les Concertos da camera, emmenés avec beaucoup de caractère par Giovanni Bellucci. Mais vous trouverez aussi l’œuvre d’orgue, les partitions de chambre (écoutez la Sonate de violoncelle !), vous pourrez apprendre ici tous les visages de ce génie singulier, figure majeure du romantisme trop longtemps reléguée au cabinet de curiosités (Discophlia - Artalinna.com). (Jean-Charles Hoffelé)

Enfant prodige, étudiant surdoué au Conservatoire (il accumule les prix de piano, orgue et harmonie), et pianiste virtuose, Charles Valentin Morhange dit Alkan (1813-1888) s'inscrit dans la lignée des pianistes romantiques de l'époque : Chopin ou Liszt, deux musiciens qu'il croisa régulièrement durant sa carrière de pianiste. Mais contrairement à ces derniers qui fréquentaient assidûment les salons et les salles de concert, Alkan, caractère austère et introverti, peu enclin à la mondanité et aux tournées, se consacra bien vite à la pédagogie et à la composition. Par ailleurs, ses origines juive ne l'aidèrent guère à s'intégrer à la société bourgeoise parisienne largement antisémite. Le majorité de ses œuvres sont dédiées au piano mais on découvre dans ce coffret du label Brillant Classics (incomplet, manque certains opus et les transcriptions) des pièces d'orgue (assez peu caractéristiques) et quelques œuvres de musique de chambre où Alkan fait dialoguer le piano avec le violon (Grand duo concertant) avec le violoncelle (Sonate de concert). Opposition entre un lyrisme sobre (Sonate) et des climats plus ténébreux (Enfer du Duo). Tout en effervescence instrumentale, le Trio op. 30 frétille et pétille comme du champagne. Le piano quant à lui occupe 10 CD sur 13. L'amateur pourra ainsi faire son marché, picorant ça et là dans les pièces de haute virtuosité (Les recueils de préludes et d'études sur les tons majeurs et mineurs op. 31, 35 et 39) la fresque "orchestrale" (la fameuse sonate "Les quatre âges"), la symphonie pour piano op. 39, un recueil d'Esquisses op. 63 (des pièces brèves et "pittoresques") les fantaisies, nocturnes, menuets, sonatine... etc. Quatre cycles de variations (l'op. 1 d'après Steibelt autre pianiste virtuose et compositeur et sur des airs italiens) et les nombreux morceaux de caractères aux titres parfois surprenants ("Les mois", op.74, "Une fusée", op. 55, "Salut cendres du pauvre", op. 45). A l'écoute de ces œuvres, on découvre en Alkan un musicien visionnaire dans l'esprit d'un Scriabine ou d'un Sorabji, un explorateur du clavier "tempéré". Son style combine expérimentations, audaces harmoniques et rythmiques avec souvent en arrière-plan un fond narratif. Comme chez Liszt, la plupart ses œuvres pour piano convoque à la fois l'intuition et l'habileté digitale de l'interprète. Pianiste maniaque, désireux d'infléchir la musique et l'instrument à sa volonté, Alkan multiplie à l'envie les chausse-trappes et les difficultés techniques. L'interprète doit aussi posséder une solide maîtrise du rythme (précis ou fluctuant selon les partitions) et un sens aigu de la forme pour faire surgir la mélodie dans un écheveau de notes qui peut parfois friser l'inextricable. Cinq pianistes se partagent ce corpus ardu voire ésotérique. Citons trois d'entre eux qui s'efforcent d'allier intelligence du texte et technique digitale : Laurent Martin (subtil équilibre entre un jeu brillant et un toucher délicat), Vincenzo Maltempo (méritant dans la sonate et l'op. 39 - sans égaler Marc André Hamelin chez Hypérion) et Giovanni Belluci, impérial dans les trois beaux concertos da camera composés dans un parfait style romantique virtuose (cf la série chez Hypérion). Coffret à thésauriser de toute façon pour la somme pianistique et surtout les œuvres inédites. (Jérôme Angouillant)

Reclus et excentrique, le pianiste et compositeur Charles-Valentin Alkan fut sans aucun doute l'un des plus grands virtuoses du piano de tous les temps et un compositeur qui, comme son ami Liszt, repoussa les limites de son instrument et de la technique pianistique bien au-delà de ce que les interprètes de son temps connaissaient. Mais sa musique ne s’arrêta pas aux effets brillants de sa technique éclatante. Tout comme Liszt, il s’appuya sur une compréhension profonde de l'histoire et de la théorie de la musique, un réel flair lyrique et dramatique et avant tout une vaste imagination. Pour s’attaquer à ces pièces formidables Brilliant Classics a choisi huit pianistes et un organiste, le Trio Alkan et l'Orchestra di Padova e del Veneto, dirigé par Roberto Forés-Veses. Les grands cycles d'Alkan pour le piano, les Études dans tous les tons mineures (Vincenzo Maltempo), les Études dans tous les tons majeurs (Mark Viner) ou bien les 25 Préludes dans toutes les tonalités (Laurent Martin), côtoient d'autres œuvres d'envergure comme les Grandes études pour les deux mains séparées et réunies (Alessandro Deljavan), les Nocturnes (Alan Weiss, Costantino Mastroprimiano), les Concertos de chambre, ainsi que des miniatures de caractère comme les Chants et Les Mois (Stanley Hoogland). L'organiste Kevin Bowyer démontre qu'Alcan était autant un prodige de l'orgue que du piano, avec ses interprétations des Prières et des Préludes du plain-chant, ainsi que des pièces pour le bien aimé piano-pédalier d'Alkan, transcrites ici pour l'orgue.

Reclusive and eccentric, the French pianist– composer Charles-Valentin Alkan was also undoubtedly one of the greatest pianists who ever lived, and a composer who, like his friend and fellowvirtuoso Liszt, pushed the boundaries of what his instrument, and human pianism, could achieve. Again like Liszt, he composed music that was not merely flashy and difficult to play – it tapped a deep comprehension of music history and theory, a flair for the lyrical and the dramatic and of course a vast imagination. Tackling these formidable pieces are eight pianists and one organist, along with the Trio Alkan piano trio and the Orchestra di Padova e del Veneto under Roberto Forés-Veses, on recordings dating from 1989–2017. Alkan’s great cycles for the piano — the Études in all the minor keys (Vincenzo Maltempo), in all the major keys (Mark Viner), the Préludes in every key (Laurent Martin) – feature along side other large-scale works like the Grandes Études for hands separate and together (Alessandro Deljavan) and the Nocturnes (Alan Weiss, Costantino Mastroprimiano), as well as characterful miniatures like the Chants and Les Mois (Stanley Hoogland). Organist Kevin Bowyer demonstrates that Alkan was as much an organ prodigy as anything else, with performances of the Prières and Little Plainchant Préludes, as well as music for Alkan’s beloved pedal-piano transcribed for the organ.

.  Ecrire une critique
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Palestrina : Il Primo Libro de' Madrigali. Alessandrini.
Palestrina : Il Primo Libro de' Madrigali. Alessandrini.

Franz Krommer : Symphonies n° 4, 5 et 7. Griffiths.
Franz Krommer : Symphonies n° 4, 5 et 7. Griffiths.

Cipriani Potter : Concertos pour piano. Shelley.
Cipriani Potter : Concertos pour piano. Shelley.


Egon Petri : Les enregistrements Columbia et Electrola.
Egon Petri : Les enregistrements Columbia et Electrola.


Glinka : Musique de chambre. Consortium Classicum.
Glinka : Musique de chambre. Consortium Classicum.


Beethoven : The complete wartime piano sonata recordings. Kempff.
Beethoven : The complete wartime piano sonata recordings. Kempff.


Schubert : Œuvres pour piano. Oppitz.
Schubert : Œuvres pour piano. Oppitz.


Vivaldi, Chedeville : Six sonates pour flûte à bec "Il pastor fido". Bagliano, Collegium Pro Musica.
Vivaldi, Chedeville : Six sonates pour flûte à bec "Il pastor fido". Bagliano, Collegium Pro Musica.


Bach : Sonates et Partitas pour violon. Patrice Fontanarosa.
Bach : Sonates et Partitas pour violon. Patrice Fontanarosa.


Heinrich Scheidemann : Musique pour clavier. Rassam.
Heinrich Scheidemann : Musique pour clavier. Rassam.


Roger Sacheverell Coke : Concertos pour piano n° 3, 4 et 5. Callaghan, Brabbins.
Roger Sacheverell Coke : Concertos pour piano n° 3, 4 et 5. Callaghan, Brabbins.


Janácek : Lettres intimes - Sinfonietta - Sonate pour violon et piano - Sur un sentier broussailleux. Suk, Palenicek, Quatuor Smetana, Ancerl.
Janácek : Lettres intimes - Sinfonietta - Sonate pour violon et piano - Sur un sentier broussailleux. Suk, Palenicek, Quatuor Smetana, Ancerl.


Glass : Einstein on the Beach, opéra. Davis, Moran, Silverman, Riesman, Wilson, Childs.
Glass : Einstein on the Beach, opéra. Davis, Moran, Silverman, Riesman, Wilson, Childs.


Edition Georg Philipp Telemann
Edition Georg Philipp Telemann


Debussy : Œuvres pour piano. Osborne.
Debussy : Œuvres pour piano. Osborne.


Buxtehude : L’œuvre pour orgue. Stella.
Buxtehude : L’œuvre pour orgue. Stella.


Jorge Bolet : Portrait, vol. 1.
Jorge Bolet : Portrait, vol. 1.


Johann Peter Pixis : Trios pour piano. Trio Leonore.
Johann Peter Pixis : Trios pour piano. Trio Leonore.

Commander ce produit

40,08 €
Prix catalogue : 57,28 €
EN STOCK
Expédié sous 24h !
Produit éligible à la livraison gratuite
Livraison gratuite !
En savoir plus

ClicMag du mois
ClicMag n°64 - 10/2018
ClicMag n°64 - 10/2018
Infos label
Tous les disques du label
Le site Internet du label
Faire connaître


Envoyer cet article à un ami.